11.09.2020 à 16:36

Un rassemblement de supercars comme vous n’en avez jamais vu

Un rassemblement de plus de 70 supercars, de véhicules classiques et de voitures de sport de séries limitées a eu lieu la semaine dernière à Gstaad, à l’occasion du Supercar Owners Circle (SOC) Weekend.

de
Michael Lusk
11.9.2020

Les amateurs de belles cylindrées n’ont généralement la possibilité d’admirer des supercars comme la Koenigsegg Regera, la Pagani Zonda, la Bugatti Chiron ou la Ferrari qu’à l’occasion du Salon automobile de Genève, dans la presse ou sur les réseaux sociaux ou, avec un peu de chance, à Monaco ou à Dubaï. Le week-end dernier, de nombreux propriétaires de ce genre de véhicules de sport, d’une extrême rareté, se sont retrouvés à Gstaad, lors d’un rassemblement de supercars inédit par sa taille. Les véhicules affichaient, ensemble, une valeur de plus de 200 millions de francs.

Créé par deux Suisses

Le rassemblement a été organisé par le Supercar Owners Circle, un club de membres amateurs de voitures créé en 2014 par deux frères suisses, Florian et Stefan Lemberger. Entre-temps, le SOC a tellement vu le nombre de ses adhérents augmenter que le binôme organise désormais des rassemblements pour les propriétaires et fans de ce genre de bolides dans le monde entier. Pour autant, le week-end du SOC en Suisse reste l’événement phare du club. D’illustres noms, tels que l’ancien champion des 24 Heures du Mans, Andy Wallace ou encore l’ancien pilote de Formule 1, Jochen Mass, y ont pris part.

Les hypercars sur cette photo, garés devant l’hôtel «The Alpina Gstaad» ont, à eux seuls, une valeur d’environ 20 millions de francs.

Les hypercars sur cette photo, garés devant l’hôtel «The Alpina Gstaad» ont, à eux seuls, une valeur d’environ 20 millions de francs.

Supercar Owners Circle
Même le parking de l’hôtel Gstaad Palace était rempli de super voitures de sport.

Même le parking de l’hôtel Gstaad Palace était rempli de super voitures de sport.

Michael Lusk
Il régnait une ambiance de fête populaire à Gstaad. Lors du défilé, tous les regards du public se sont tournés vers cette Ford GT classique.

Il régnait une ambiance de fête populaire à Gstaad. Lors du défilé, tous les regards du public se sont tournés vers cette Ford GT classique.

Supercar Owners Circle

D’Andermatt à Gstaad

Alors que les cinq dernières années, l’événement avait eu lieu à Andermatt, il a été déplacé pour la première fois à Gstaad, cette année. Vendredi, le point d’orgue a incontestablement été le défilé sur la promenade du célèbre lieu de villégiature, qui a permis aux résidents et à d’innombrables fans et «car spotter» venus de loin de venir admirer les véhicules de très près. Le cortège a ensuite pris la route pour une excursion de groupe jusqu’au spectaculaire domaine skiable du Glacier 3000. Samedi, les membres du SOC avaient la possibilité de se faire plaisir en mettant les gaz sur l’aéroport de Saanen, bouclé pour l’occasion. Mais l’aspect caritatif n’a pas non plus été négligé. Le grand dîner de gala, qui a eu lieu juste à côté des supercars, a eu lieu au profit de la fondation Laureus Sport for Good. Au terme des trois jours, les organisateurs tirent un bilan positif: «Nous sommes heureux que, grâce au comportement prévenant et à la bonne tenue de l’ensemble des participants, l’événement ait également pu avoir lieu cette année, sans incident, ni entrave à la circulation», dit-il.

Une vitrine pour les constructeurs

Les participants ont également pleinement pu profiter d’autres aspects. Alfa Romeo a présenté sa nouvelle Giulia GTA, limitée à 500 exemplaires. L’édition limitée, lancée à l’occasion du 110ème anniversaire de la marque de tradition italienne, est encore plus légère et plus puissante, avec ses 540 ch. Encore plus rare et plus puissante, la Koenigsegg Gemera quatre places aux 1700 ch est, pour ainsi dire, la première «voiture familiale» des Suédois. Christian von Koenigsegg avait personnellement fait le déplacement à Gstaad pour présenter sa nouvelle création, tout comme Horacio Pagani, qui a présenté en exclusivité son Pagani Huayra Roadster BC, limité à 40 exemplaires et écoulé depuis belle lurette. Pour finir, il ne reste plus qu’à se poser la question de savoir s’il est possible de faire mieux qu’un tel événement. On aura la réponse au plus tard dans un an, quand le SOC remettra le couvert.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!