14.09.2020 à 11:55

EtudeUn remède thurgovien efficace contre le coronavirus?

Selon des tests menés en laboratoire, le médicament Echinaforce, produit dans le canton de Thurgovie, permettrait de tuer le Covid-19. Le principe actif pourrait ainsi se révéler efficace comme traitement prophylactique. Mais l’étude est controversée.

de
ofu
1 / 4
Echinaforce contient le principe actif Echinacea.

Echinaforce contient le principe actif Echinacea.

A. Vogel AG
Echinaforce aiderait à combattre non seulement le nouveau coronavirus, mais également le SARS et MERS..

Echinaforce aiderait à combattre non seulement le nouveau coronavirus, mais également le SARS et MERS..

A en croire une étude du Laboratoire de Spiez, le médicament phytothérapeutique Echinaforce aurait des effets positifs lors d’une infection au coronavirus. Fabriqué dans le canton de Thurgovie par l’entreprise A. Vogel AG, le produit permettrait de tuer les virus du Covid-19, rapporte «Blick» dans son édition du jour.

Ruée sur l’Echinaforce

Depuis la publication de l’étude, nombre de personnes se sont ruées dans les pharmacies pour s’en procurer. Yves Platel, co-gérant de la filiale Amavita située en gare de Zurich, affirme: «Les clients nous l’arrachent presque des mains.» Une autre pharmacie située dans la ville des bords de la Limmat confirme être bientôt en rupture de stock: «La demande est si grande que nous devons en recommander. En attendant, nous devons limiter le nombre boîtes par client.»

Et les Romands n’ont pas tardé à faire pareil. La demande dans les trois pharmacies lausannoises visitées allait de «très forte» à une «véritable ruée». Cette razzia des deux côtés de la Sarine a malmené le fournisseur, qui indiquait lundi soir ne pas être en mesure de réapprovisionner les officines.

Les tests ont été effectués sur des cellules humaines prélevées dans les voies respiratoires et infectées artificiellement par le coronavirus. Les chercheurs ont ensuite traité les cellules à différents stades avec de l’Echinaforce. Résultat: le produit à base de rudbeckie rouge aurait permis de tuer le virus lorsqu’il était en contact direct avec lui.

L’étude a été relayée la semaine passée par le magazine scientifique «Virology Journal». Les auteurs pensent que l’Echinaforce pourrait être utilisé comme traitement prophylactique, visant donc à prévenir la maladie, notamment par les personnes travaillant dans le domaine de la santé.

Contacté, l’Office fédéral de la santé publique explique pour sa part que des «recherches supplémentaires devront être menées»: «Nous ne pouvons donc pas nous prononcer à ce stade.»

Etude controversée

Servan Grüniger, biostatisticien alémanique interrogé par Nau.ch, remet en cause l’étude. Selon lui, on ne sait pas avec certitude si c’est le principe actif de rudbeckie rouge ou tout simplement l’alcool utilisé pour l’extraire qui agit sur le coronavirus. Servan Grüniger critique ainsi le fait que l’étude ne mentionne pas l’effet potentiel de l’alcool sur le Covid-19.

Deuxième point qui met en doute les résultats: plusieurs employés de l’entreprise A. Vogel AG ont participé à l’étude, qui a par ailleurs été financée en partie par le fabricant du produit, souligne Nau.ch.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!