Navire échoué en Alaska: Un remorqueur heurte le même récif que l'Exxon Valdez
Actualisé

Navire échoué en AlaskaUn remorqueur heurte le même récif que l'Exxon Valdez

Vingt ans après la marée noire du pétrolier Exxon Valdez, un remorqueur s'est échoué sur le même récif dans la baie du Prince William, en Alaska, répandant des traces de fioul sur cinq kilomètres.

Le «Pathfinder» venait juste de terminer une inspection de la zone à la recherche de blocs de glace susceptibles de présenter un danger pour la navigation lorsqu'il a heurté le haut-fond «Bligh Reef». On ne connaissait pas dans l'immédiat la quantité de carburant déversée suite à l'accident. Le sénateur de l'Alaska, Mark Begich, s'est étonné que le remorqueur s'échoue «sur l'un des récifs les plus connus et les mieux signalés de l'hémisphère nord».

Les garde-côtes ont précisé jeudi que deux des réservoirs du remorqueur, qui contenaient au total 127 000 litres de fioul, ont été endommagés, laissant s'échapper une nappe de cinq kilomètres de long et 27 mètres de large. Le remorqueur a signalé l'accident mercredi et un navire de lutte contre la pollution est arrivé jeudi sur zone et est entré en action.

L'équipage du «Pathfinder» a déployé un barrage flottant de 60 mètres de long autour du bateau après s'être dégagé du récif et avoir gagné des eaux plus profondes. Au cours d'une inspection, une équipe de plongeurs a découvert des dégâts sur la coque et l'absence d'une partie de la quille, a précisé Jon-Paul Rios, un responsable des garde-côtes.

Une enquête a été ouverte sur les causes de l'accident. Les six membres d'équipage ont été soumis à un éthylotest qui s'est révélé négatif. Le bateau fait partie du dispositif SERVS qui fournit des remorqueurs d'escorte à chaque pétrolier traversant la baie après leur départ du terminal pétrolier de Valdez.

M. Rios a souligné que la pollution provoquée par l'échouage du «Pathfinder» n'avait rien à avoir en terme de gravité avec la catastrophe de l'Exxon Valdez, qui avait causé en 1989 la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

Le remorqueur transporte du fioul plus léger qui finira par s'évaporer, a-t-il précisé. Les garde-côtes estiment qu'une petite nappe de 1.900 à 19.000 litres de fioul met une journée ou moins pour s'évaporer. Mais il faudra un peu plus de temps dans le cas présent, a indiqué M. Rios. (ap)

Ton opinion