Genève: Un sapin flambe: «Eaux-Vives 2000» sonne l’alarme

Publié

GenèveUn sapin flambe: «Eaux-Vives 2000» sonne l’alarme

Un épicéa a pris feu samedi soir dans le sous-sol d’un immeuble à la rue de la Terrassière. La fumée a atteint le centre commercial à proximité déclenchant une de ses alarmes automatiques. Le sinistre n’a fait aucun blessé.

par
Leïla Hussein

«La police et les pompiers ont débarqué d’un coup. C’était impressionnant. Je suis allée sur le balcon, il y avait une odeur de feu. Ce n’était pas rassurant», confie une habitante de l’immeuble où a eu lieu un départ de feu samedi soir. «Le sinistre a été maîtrisé et n’a fait aucun blessé. Les pompiers procèdent à la ventilation de l’allée du bâtiment et des parkings adjacents. Ils sont également là pour rassurer les locataires en leur expliquant que «c’est fini»», a indiqué, peu avant 21h, l’officier de communication du Service d’incendie et de secours de la Ville de Genève (SIS), Nicolas Millot.

Le centre commercial enfumé

C’est une alarme automatique, celle du centre commercial «Eaux-Vives 2000», qui a alerté les pompiers à 19h44. «Le feu s’est déclaré dans un immeuble d’habitation, au 43 rue de la Terrassière, mais la fumée s’est propagée jusqu’au centre et l’un de ses détecteurs s’est déclenché», a précisé le lieutenant Millot. Arrivés sur place, les premiers pompiers ont demandé des renforts car «ils ont constaté de la fumée provenant de l’allée de l’immeuble et dans les parkings du centre commercial».

Lecteur reporter

Attention: sapins hautement inflammables

C’est un sapin déposé dans un sous-sol du bâtiment qui est à l’origine du feu. «Lorsque les pompiers sont intervenus, il était déjà éteint. Il s’est entièrement consumé», a rapporté Nicolas Millot qui rappelle que les épicéas sont très secs en cette période et s’enflamment rapidement. «Même un petit sapin provoque un important dégagement de fumée qui peut incommoder les personnes qui la respirent. Il est dès lors nécessaire de les jeter dans de bonnes conditions et dans le respect du ramassage des déchets de la ville dont les informations sont disponibles sur le site». Et d’ajouter qu’en cette période d’après-fêtes, «il est recommandé d’appeler le 118 à la moindre odeur suspecte».

Au total, quatre véhicules et 15 pompiers ont été mobilisés pour maîtriser le sinistre.

Ton opinion