Un sas sécurisé pour la prison de la Blécherette
Actualisé

Un sas sécurisé pour la prison de la Blécherette

Des fourgons trop grands pour passer la porte de la prison. C'est la situation incroyable vécue par la police cantonale dans son centre de la Blécherette depuis 2003.

Un problème qui engendre des risques d'évasion, une possibilité d'identifier les détenus depuis l'extérieur et des risques sécuritaires pour le personnel. La Commission de gestion du Grand Conseil a tiré la sonnette d'alarme dans son dernier rapport, peu après une évasion avortée.

Conscient du problème, le Conseil d'Etat examine la possibilité de construire un sas de sécurité contre le bâtiment. Il permettrait d'accueillir trois fourgons et servirait aussi de station intermédiaire pour faire patienter les détenus à destination d'autres cantons. Coût: plusieurs centaines de milliers de francs.

(cpa)

Ton opinion