Ebola: Un second médecin américain guéri
Actualisé

EbolaUn second médecin américain guéri

Un docteur infecté par Ebola au Liberia est guéri et a pu sortir jeudi de l'hôpital américain où il était traité depuis plusieurs jours.

La guérison du médecin américain pourrait s'expliquer par deux transfusions de plasma sanguin d'un collègue qui a, lui aussi, guéri de l'infection.

Rick Sacra, 51 ans travaillait pour une organisation caritative chrétienne, tout comme son collègue le Dr Kent Brantly. Ce dernier avait également été infecté au Liberia, puis rapatrié aux Etats-Unis.

«Les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont déclaré que j'étais en bonne santé et sans trace du virus», a déclaré M. Sacra lors d'une conférence de presse au Centre Médical du Nebraska (centre). Il y était traité en quarantaine après avoir été rapatrié en septembre.

Outre les transfusions sanguines, M. Sacra a reçu un traitement expérimental qui n'a pas été révélé. L'équipe soignante avait seulement précisé qu'il ne s'agissait pas du sérum expérimental ZMapp, administré au Dr Brantly et à l'aide-soignante Nancy Writebol, également rétablie.

Pendant une césarienne

Le Dr Sacra, qui a été infecté en effectuant une césarienne a dit avoir gardé bon moral pendant sa maladie et avoir été très bien soigné. «Je me sens très bien, mais je suis encore très faible», a-t-il dit jeudi. Il a précisé qu'il était capable maintenant de faire du vélo stationnaire cinq minutes par jour.

L'épidémie d'Ebola, la plus grave depuis l'apparition du virus en 1976, a déjà fait au total, 2917 morts en Afrique de l'Ouest sur 6263 cas détectés, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée sont les plus touchés, mais plusieurs cas ont été détectés au Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique. (ats)

Un Espagnol meurt du virus Ebola

Un missionnaire et médecin espagnol, atteint du virus Ebola et rapatrié lundi de Sierra Leone où il dirigeait un hôpital, est mort jeudi dans un hôpital de Madrid, ont annoncé les services médicaux. Manuel Garcia Viejo, âgé de 69 ans, «est mort à 17h55 (15h55 GMT)», a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'hôpital de La Paz-Carlos III, où le malade avait été admis et placé en isolement. Médecin spécialisé en médecine tropicale et directeur d'un hôpital en Sierra Leone, Manuel Garcia Viejo est le second missionnaire espagnol décédé après avoir contracté le virus, qui a déjà fait plusieurs milliers de morts en Afrique de l'Ouest.

Ton opinion