Un séisme au Chili fait au moins deux morts et cent blessés
Actualisé

Un séisme au Chili fait au moins deux morts et cent blessés

Au moins deux personnes ont été tuées suite au séisme de magnitude de 7,7 sur l'échelle ouverte de Richter qui a frappé mercredi le nord du Chili.

Une centaine d'autres ont été blessées, ont indiqué les autorités.

Les dégâts les plus importants ont été enregistrés à Tocopilla, localité située à 120 kilomètres au nord du port d'Antofagasta, capitale de l'extraction du cuivre, dont le Chili est le premier producteur mondial. Les deux personnes décédées à Tocopilla sont deux femmes écrasées sous des maisons qui se sont effondrées.

A Antofagasta, où l'électricité et le téléphone ont été coupés, des images de télévision ont montré des voitures écrasées sous l'auvent effondré d'un hôtel. Des habitants paniqués sont descendus dans les rues.

L'aéroport d'Antofagasta a été légèrement endommagé, et le personnel, les équipages et les passagers ont dû être évacués. A Calama et Arica (ville frontalière avec le Pérou), le séisme a entraîné l'interruption de la fourniture d'électricité et a provoqué la panique dans la population.

Selon le centre américain de veille géologique (USGS), l'épicentre du séisme, survenu à 12h40 heure locale (16h40 suisses), a été localisé en mer, à une centaine de kilomètres à l'ouest de la ville de Calama et à 60 km de profondeur.

Réplique

Une réplique d'une magnitude de 5,7 degrés, dont l'épicentre se trouvait à 41 km de profondeur et à 58 km au nord-ouest d'Antofagasta, s'est produite deux heures plus tard, selon l'USGS.

La région abrite de nombreuses mines de cuivre. Celles d'Escondida, de Spence et de Cerro Colorado ont été paralysées par les coupures d'électricité, a fait savoir la compagnie BHP Billiton. La production a été brièvement interrompue à la mine de Candellaria, exploitée par Freeport-McMoran Copper & Gold.

L'activité a également pu reprendre deux heures après le premier séisme à Codelco Norte, la plus grande des exploitations de la compagnie nationale Codelco.

Alerte au tsunami levée

Les autorités qui, dans un premier temps, craignaient un tsunami à travers le Pacifique et jusqu'à Hawaï, ont écarté ce danger. Le secousse a été ressentie jusqu'à Santiago et dans les pays voisins, à plusieurs milliers de kilomètres de l'épicentre.

Un violent séisme avait ravagé le 15 août dernier les côtes sud du Pérou, faisant près de 600 morts, 300 disparus et plus de 300 000 sinistrés. (ap)

Ton opinion