France: Un sénateur polynésien au centre d'une affaire de corruption
Actualisé

FranceUn sénateur polynésien au centre d'une affaire de corruption

Le sénateur français Gaston Flosse, ancien président de la Polynésie française, a été placé en détention provisoire lundi à Papeete.

Il est soupçonné d'être impliqué dans une affaire de corruption à Tahiti, a-t-on appris auprès du procureur de Tahiti.

Soupçonné d'être au centre d'un réseau de corruption, l'élu de droite - proche de l'ancien président Jacques Chirac - a été mis en examen pour corruption passive, recel d'abus de bien sociaux et destruction de preuves. Plusieurs de ses proches ont déjà été mis en examen et, pour certains, sont en détention provisoire depuis plusieurs mois.

Gaston Flosse, 78 ans, est soupçonné d'avoir bénéficié pendant dix ans pour lui-même et pour son parti de versements d'anciens responsables de l'Office des Postes et Télécommunications (OPT) et du groupe 2H, chargé de la publicité pour l'annuaire officiel de la Polynésie, archipel français du Pacifique sud.

Il est également soupçonné d'avoir, en contrepartie, favorisé l'attribution à cette même société des régies publicitaires de l'office des Postes, de Air Tahiti Nui et de Tahiti Nui Télévision, la chaîne du Territoire. Le bureau du Sénat avait autorisé le 3 novembre la levée de son immunité parlementaire.

Gaston Flosse a été le premier président du gouvernement de la Polynésie française en 1984, après avoir obtenu pour l'archipel un statut d'autonomie vis-à-vis de la métropole. Il a eu le pouvoir à Papeete à quatre reprises entre 1984 et 2008 et a été Secrétaire d'Etat chargé du Pacifique sud entre 1986 et 1988.

Maintes fois inculpé au cours de sa vie, notamment dans des affaires de détournement de fonds et de prise illégale d'intérêts, il était toujours passé jusqu'à présent au travers des mailles de la justice.

(ats)

Ton opinion