Black M: Un showcase aux allures d'arnaque dans une disco
Actualisé

Black MUn showcase aux allures d'arnaque dans une disco

L'artiste est accusé d'avoir proposé un show au rabais dans une soirée. En fait, rien ne l'obligeait à rapper.

par
Julien Delafontaine
Sur scène, le sympathique rappeur est réputé pour être un artiste généreux.

Sur scène, le sympathique rappeur est réputé pour être un artiste généreux.

L'histoire s'est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux: le membre de Sexion d'Assaut s'est moqué de ses fans en donnant un concert express, vendredi 6 mars 2015, dans une discothèque en Bretagne. Interrogé à ce propos, le directeur du lieu confirme les faits dans le quotidien «Ouest France»: «Black M a chanté trois morceaux en play-back («Sur ma route», «Je ne dirai rien», «On s'fait du mal») en moins de neuf minutes. Après, on ne l'a plus vu. Les gens voulaient des autographes. Il en a tout de même signé quelques-uns. Des torchons, selon ses fans.»

A la suite de cette affaire, «Public» a réussi à atteindre le manager de l'artiste. Les propos qu'il rapporte donnent une tout autre dimension à l'affaire. En réalité, Black M a été payé uniquement pour faire acte de présence durant 60 minutes. Aucun showcase n'était prévu par son contrat. Arrivé à 2h du matin, le rappeur de 30 ans, face à la grande attente du public, a alors improvisé non pas trois mais quatre morceaux. Après ce mini-live, le Français est resté sur place pour signer des autographes jusqu'à 6h du matin. En conclusion, le manager de la star déplore l'attitude de la discothèque, qui a clairement roulé dans la farine sa clientèle.

Ton opinion