Actualisé

La bonne affaireUn silo à missiles nucléaires, ça vous dit?

Un bâtiment pour le moins atypique est actuellement en vente aux États-Unis. Il s'agit d'un ancien silo à missiles nucléaires.

par
mst
1 / 8
Cette plaque rouillée dans le désert de Sonora, en Arizona, cache des locaux atypiques.

Cette plaque rouillée dans le désert de Sonora, en Arizona, cache des locaux atypiques.

zillow.com
Il s'agit du couvercle d'un ancien silo à missiles nucléaires, dans lequel les Américains stockaient un missile Titan II jusqu'en 1980.

Il s'agit du couvercle d'un ancien silo à missiles nucléaires, dans lequel les Américains stockaient un missile Titan II jusqu'en 1980.

zillow.com
Ceux qui oseront s'aventurer à descendre cette échelle de plus de douze mètres, seront témoins d'un bout d'histoire des États-Unis.

Ceux qui oseront s'aventurer à descendre cette échelle de plus de douze mètres, seront témoins d'un bout d'histoire des États-Unis.

zillow.com

Si vous croyez à l'apocalypse de zombies, à toute autre forme de fin du monde ou si vous êtes simplement fan de bâtiments atypiques, cela va vous intéresser. Dans le sud de l'Arizona, un bunker sous-terrain cherche actuellement preneur.

L'édifice ne possède ni chambre à coucher, ni salle de bain, mais un silo dans lequel se trouvait, jusqu'en 1980, un missile Titan II. Ce dernier faisait plus de 30 mètres de long. Il était équipé de la plus grande tête explosive nucléaire jamais fabriquée par les États-Unis. À côté du silo se trouvent deux autres bunkers, qui étaient destinés aux opérateurs.

Son coût: moins de 500 000 dollars

Le bunker atypique, construit durant la guerre froide, est une affaire: Pour seulement 395 000 dollars (l'équivalent de 391 300 francs), il pourrait vous appartenir. À ce prix-là, vous n'avez peut-être pas de missile, mais vous disposez d'un terrain de 4,5 hectares dans le désert de Sonora, en Arizona.

Les promoteurs immobiliers décrivent le bunker, qui pourrait non seulement servir de lieu de stockage, mais également d'habitation, comme «extrêmement tranquille». Pas étonnant. Il n'y a aucun voisin à cent lieues à la ronde et le lieu le plus proche pour faire des courses de première nécessité se trouve à 20 minutes de route, à Tucson.

Le propriétaire actuel craint les producteurs de pornos

Depuis 2003, le bunker est entre les mains de l'Américain Rick Ellis, qui l'avait acheté pour tout juste 200 000 dollars. Interrogé par le quotidien «Arizona Daily Star», Ellis déclare avoir envisagé d'y installer une ferme de serveurs. En raison de la crise économique de 2008, ce projet est tombé à l'eau.

Depuis, l'Américain n'a cessé de recevoir des offres pour son silo à missiles nucléaires sous-terrain, mais il a toujours trouvé qu'elles manquaient de sérieux. Une personne voulait y établir une plantation de cannabis, une autre était à la recherche de lieux de tournage pour des pornos postapocalyptiques.

Risque de blessure!

Avec 18 silos à missiles de ce genre dans les environs de Tucson, le bunker est loin d'être unique, mais c'est l'un des seuls à être resté dans son état d'origine. La plupart des autres silos ont été achetés pour leurs terres, les bunkers ayant été comblés et les bâtiments en surface démolis.

Les personnes intéressées par le bunker peuvent prendre rendez-vous avec les promoteurs immobiliers pour une éventuelle visite. Au préalable, il faudra néanmoins signer une exonération de responsabilité, car le bunker est un peu dangereux. Personne n'a envie de se coincer les doigts dans les portes de 2,5 tonnes et il faut savoir que pour y entrer, il faudra d'abord s'aventurer à descendre à douze mètres de profondeur en empruntant une échelle.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!