Actualisé 01.01.2018 à 06:44

Etats-Unis

Un simple tapage nocturne vire à l'embuscade

Un policier a été tué et six personnes ont été blessées dimanche à Denver, dans l'ouest des Etats-Unis, par un forcené armé qui s'était retranché dans un appartement.

Denver, ce 31 décembre 2017.

Denver, ce 31 décembre 2017.

AFP

Les policiers sont intervenus vers 5 heures (11 heures en Suisse) pour régler des «troubles à l'ordre public» dans une résidence située à Highlands Park, à une vingtaine de kilomètres du centre de Denver, a indiqué le shérif du comté de Douglas.

Alertés par un voisin qui se plaignait de tapage nocturne, cinq agents se sont présentés à la porte de l'appartement, qui leur a été ouverte. «On leur a tiré dessus très très vite. Ils sont tombés à quelques secondes d'intervalle», a précisé le shérif, qui a qualifié les faits d'«embuscade».

Quatre policiers blessés ont réussi à s'éloigner de l'angle de tir du forcené, mais un autre, âgé de 29 ans, est resté au sol, inanimé. Son corps criblé de balles a été récupéré deux heures plus tard par des renforts qui ont tué le forcené après un nouvel échange de tirs, a raconté le shérif., a rapporté le «Denver Post».

La police a donné une conférence de presse pour expliciter les événements en début de soirée pour la Suisse.

100 cartouches tirées

L'identité du forcené n'a pas été précisée, mais il était armé d'un fusil et a tiré plus de 100 cartouches. La fusillade a fait aussi deux blessés parmi les habitants de l'immeuble, selon le shérif.

La police a d'abord fait état d'une dispute familiale, mais il s'est avéré que le forcené partageait son appartement avec un colocataire, qui n'a pas été impliqué ni blessé et qui coopère avec les autorités.

Le 45e président des Etats-Unis Donald Trump a présenté sur Twitter ses «sincères condoléances» à la famille du policier tué. «On adore notre police et nos forces de l'ordre - Que Dieu les bénisse tous!», a-t-il tweeté.

Le bilan parmi les forces de l'ordre est l'un des plus lourds depuis une fusillade au cours de laquelle cinq policiers avaient été tués et plusieurs autres blessés en juillet 2016 à Dallas, au Texas, par un homme qui se disait outré par les violences policières contre les Noirs.

Les faits de dimanche ont eu lieu dans une région marquée ces dernières années par plusieurs fusillades meurtrières: le lycée de Columbine, où 15 personnes avaient été tuées en 1999 et le cinéma d'Aurora, où 12 personnes avaient perdu la vie, se situent tous les deux à une demi-heure de route de Highlands Park.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!