Publié

AfghanistanUn soldat australien boit sa bière dans la prothèse d’un taliban

Des rumeurs insistantes alléguaient que des membres des forces spéciales australiennes s’amusaient avec la jambe prothétique d’un combattant ennemi décédé. Le «Guardian» publie des photos.

par
joc

Quelques jours après la publication d’un rapport sur des crimes de guerre qui auraient été commis par des soldats australiens en Afghanistan entre 2005 et 2016, le gouvernement australien fait face à un nouveau scandale. Le «Guardian» a en effet rendu publiques des photos montrant des combattants des forces spéciales australiennes en train de s’amuser avec la jambe prothétique d’un taliban mort.

Plusieurs de ces clichés montrent un soldat de haut rang – toujours en service à l’heure actuelle – en train de boire de la bière dans cette prothèse. La scène a été immortalisée au Fat Lady’s Arms, un bar non officiel ouvert en 2009 à la base des forces spéciales australiennes à Tarin Kôt (province d’Orozgan). Sur une autre photo, on peut voir deux soldats exécuter une danse avec la jambe prothétique. Ces images confirment de précédents rapports évoquant l’utilisation de ce membre comme contenant à boisson.

Crime de guerre

Certains soldats affirment que cette pratique était largement tolérée par les officiers de haut niveau et que certains y avaient même pris part, et ce malgré le fait que cette prothèse pouvait être considérée comme un trophée de guerre, c’est-à-dire un objet que les soldats australiens n’avaient pas le droit de retirer du champ de bataille, et encore moins de garder. En vertu de l’article 268.81 du Code pénal du Commonwealth, la prise de biens sans le consentement du propriétaire peut en effet être qualifiée de pillage, crime de guerre passible d’une peine de 20 ans de prison.

La jambe prothétique aurait appartenu à un combattant taliban présumé tué lors d’un assaut de l’escadron 2 du SASR sur deux enceintes et un complexe de tunnels à Kakarak, en avril 2009. Elle aurait été ramassée sur le champ de bataille et conservée au Fat Lady’s Arms, où les visiteurs l’utilisent pour boire. Plus tard, elle a été montée sur une plaque en bois sous le titre «Das Boot», à côté d’une Croix de fer, décoration militaire utilisée dans l’Allemagne nazie.

Tensions avec la Chine

Des rumeurs selon lesquelles il existait des images d’officiers de haut rang buvant dans la jambe circulent depuis longtemps dans la communauté des forces spéciales australiennes. La chaîne ABC et d’autres médias avaient rapporté ces allégations, mais c’est la première fois qu’une photo de l’acte paraît dans la presse.

Contacté par le «Guardian», le Ministère australien de la défense renvoie au fameux rapport publié il y a quelques jours. «Il est essentiel que toutes les questions soient examinées avec soin et que toute action soit entreprise conformément aux procédures bien établies et de longue date par l’ADF (ndlr: la Défense australienne), en veillant à ce que les droits des personnes à une procédure régulière et à un procès équitable soient protégés», a fait savoir un porte-parole.

Lundi, le Premier ministre australien Scott Morrison avait dénoncé avec colère un tweet «scandaleux» émanant d’un porte-parole du gouvernement chinois et demandé à Pékin de présenter formellement ses excuses. Un porte-parole du Ministère chinois des affaires étrangères, Zhao Lijian, avait posté une mise en scène dans laquelle un homme, habillé en soldat australien, tenait un couteau plein de sang sur la gorge d’un enfant afghan.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!