Actualisé 04.07.2011 à 11:09

Corée du SudUn soldat fou descend quatre de ses collègues

Un commando de marine sud-coréen a ouvert lundi le feu sur ses collègues soldats, faisant quatre tués, sur une île proche de la frontière nord-coréenne.

Le caporal de 19 ans a ouvert le feu alors qu'il se trouvait en poste sur l'île de Ganghwa, à 60 km à l'ouest de la capitale Séoul, a ajouté le ministère. Le caporal a lui-même été blessé par une grenade.

Une enquête a été ouverte pour établir si le soldat avait voulu se suicider.

L'homme a ouvert le feu en faisant usage d'un fusil d'assaut K-2 dans une caserne de commandos de marine. Un sergent et trois autres soldats ont été tués. Un autre soldat a été blessé et hospitalisé, a indiqué le porte-parole du corps des Marines sud-coréens, Kim Tae-Un.

Autres soldats tués récemment

«Après après avoir ouvert le feu avec son fusil K-2, le caporal a été découvert blessé, dans un autre endroit, où une grenade avait explosé», a-t-il déclaré.

Le corps des Marines est chargé de la surveillance des îles frontalières avec la Corée du Nord, une zone très sensible où de nombreux incidents frontaliers ont eu lieu par le passé.

Ces soldats sont soumis à une forte pression depuis de récents incidents dans cette zone, dont le bombardement en novembre d'une île du sud par l'armée nord-coréenne, qui avait tué deux soldats et deux civils.

Plus de 600 000 militaires

Des incidents similaires ont eu lieu par le passé au sein de l'armée sud-coréenne, forte de 650 000 soldats, dont le niveau de discipline soulève des questions.

En 2005, huit soldats avaient été tués quand un autre soldat avait lancé une grenade et tiré sur des collègues endormis, là encore dans une garnison proche de la frontière nord-coréenne.

Les Coréens doivent effectuer deux ans de service militaire et certains se plaignent des abus et harcèlements commis sur de jeunes appelés.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!