31.07.2020 à 05:59

Fortes chaleurs

Le mercure pourrait atteindre des records ce vendredi

La journée de vendredi s’annonce comme une des plus chaudes de l’année, en particulier à Genève et en Valais. Les précautions sont de rigueur.

de
lph

Le mercure pourrait bien atteindre des records, ce vendredi en Suisse. Dans la continuité des derniers jours, un soleil de plomb et des températures caniculaires sont à prévoir en ce début de weekend, et ce dans l’ensemble du pays.

Au lever du jour déjà, les minimales tournaient autour des 17 à 19 degrés, atteignant même les 22 degrés à Lausanne. L’après-midi, le mercure grimpera significativement. Il pourra ainsi faire jusqu’à 36 degrés à Genève et à Sion, 34° à Lausanne ou encore 31° à La Chaux-de-Fonds, selon MeteoNews.

Quelques cumulus sont attendus au sud du Jura et dans les Alpes. Mais inutile de compter sur la pluie pour se rafraîchir: le risque d’orages est négligeable et se limitera, pour l’essentiel, au sud des Grisons.

Trois règles d’or

Les fortes chaleurs peuvent présenter un risque pour la santé, rappelle l’Office fédérale pour la santé publique (OFSP). Elle peuvent même être mortelles pour les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques, les femmes enceintes ou les enfants en bas âge. Pour se prémunir, l’OFSP invoque trois principes élémentaires:

  • Eviter les efforts physiques
  • Eviter la chaleur et se rafraîchir
  • Boire beaucoup (au moins 1,5 litre par jour) et manger léger

En outre, il est également conseillé d’éviter les heures les plus chaudes de la journée, à savoir la plage horaire qui s’étend de 11 heures à 17 heures.

Weekend du premier août plus frais

Ces fortes chaleurs se poursuivront jusqu’à samedi, jour de fête nationale, avec des maximales avoisinant les 35 degrés. Les cumulus s’annoncent plus nombreux au fil de l'après-midi, donnant naissance à quelques foyers orageux en fin de journée et soirée, localement aussi sur les régions de plaine. Averses et orages se généraliseront en fin de nuit suivante.

Dimanche, le temps sera lourd et partiellement ensoleillé. Des orages sont à prévoir dans toutes les régions dès le matin. Le mercure sera quant à lui en baisse, et ne devrait pas dépasser les 24 à 26 degrés.

Danger d’incendie en forêt

1 / 5
Danger d'incendie en Suisse.
Danger d'incendie en Suisse.

Les régions en noir (Tessin et Sud des Grisons) ont édicté une «interdiction absolue de faire du feu en plein air». Cela inclut aussi les feux d'artifice.

Celles en gris (Bâle-Ville et Bâle-Campagne, Argovie) correspondent à une «interdiction absolue de faire du feu en forêt ou à proximité». Les feux d'artifice et les feux de camps y sont donc autorisés (sauf indication contraire de la municipalité), à condition de maintenir une distance suffisante .

Dans les zones en orange, le risque d'incendie est qualifié de «marqué», avec une «interdiction partielle de faire du feu en forêt ou à proximité». Dans le canton de Vaud par exemple, les feux d'artifice ne sont autorisés qu'aux endroits expressément délimités par la commune.

Enfin, les zones en jaune correspondent à un risque «limité», où aucune interdiction n'est en vigueur.

De plus amples informations sont à retrouver sur le site de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

OFEV
Plusieurs cantons ont émis des interdictions absolues de faire du feu. Pour l'instant, la Suisse romande est relativement épargnée.

Plusieurs cantons ont émis des interdictions absolues de faire du feu. Pour l'instant, la Suisse romande est relativement épargnée.

Keystone/Melanie Duchene
Les communes peuvent édicter leurs propres règles, comme ici à Pully (VD), où le risque d'incendie est actuellement qualifié de «limité» par le canton.

Les communes peuvent édicter leurs propres règles, comme ici à Pully (VD), où le risque d'incendie est actuellement qualifié de «limité» par le canton.

Keystone/Leandre Duggan

Conséquence des fortes chaleurs: le risque d’incendie en forêt est particulièrement élevé en ce moment. Par mesure de précaution, plusieurs cantons ont décidé d’interdire formellement les feux en plein air.

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) répertorie les différentes directrices cantonales sur sa carte interactive.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
52 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Luca B.

31.07.2020 à 09:22

Le mercure... on voit bien que cet article est probablement une copie de l'année précédente...

Lavie

31.07.2020 à 09:02

L’essentiel se cache toujours derrière le soleil ! La canicule on connait mais augmentation des rentes AVS on en parle pas ! Je pars voulais acheter un petit climatiseur mais avec ma rente je ne pouvais pas ! Î faut se nourrir ou mourrir d’après vous? Laissons les vieux crever et donner ailleurs !!!!

Raoul d Andrésy

31.07.2020 à 09:01

Le mot canicule est utilisé à tout bout de champs dès que les températures dépassent les 30 degrés. J’ai 57 ans et je me souviens que chaque années nous avions plusieurs jours entre juillet et août avec le même type de température. On peu parler de canicule de nos jours car il est vrai que les températures la nuit ne redescendent plus autant qu’avant et ceci est dû à l’emmagasinement de la chaleur sur les routes sur bondées et le béton qui a tout envahi ainsi que le manque d’orages journalier qui a l’époque refroidissait un peu ces route et ce béton. Je ne suis pas ecolo mais je pense qu’il faut intervenir durant ces périodes en commençant pas diminuer drastiquement les véhicules, pas en les supprimant mais peut-être par une autorisation alternée ou en les interdisant en ville durant quelques jours sauf bien évidemment pour les livraisons et autres qui ne peuvent pas être repoussées. Ainsi nous souffrirons moins de ces quelques jours de canicule