Crise migratoire: Un sommet UE-Balkans «pour se mettre d'accord»
Actualisé

Crise migratoireUn sommet UE-Balkans «pour se mettre d'accord»

Les dirigeants des pays du sud-est de l'UE, de l'Allemagne et de l'Autriche, ainsi que de la Serbie et de la Macédoine, ont été convoqués pour parler de la crise migratoire ce dimanche.

1 / 224
12.08 La «Jungle» de Calais, où affluent régulièrement des migrants espérant passer en Angleterre, accueille aujourd'hui plus de 9000 personnes, soit 2000 de plus qu'en juillet.

12.08 La «Jungle» de Calais, où affluent régulièrement des migrants espérant passer en Angleterre, accueille aujourd'hui plus de 9000 personnes, soit 2000 de plus qu'en juillet.

AFP/Philippe Huguen
Parmi ces 9106 personnes recensées dans les différentes zones du bidonville par les associations l'Auberge des Migrants et Help Refugees, on compte 865 mineurs, dont 676 non accompagnés, ont précisé vendredi deux ONG actives dans le bidonville.

Parmi ces 9106 personnes recensées dans les différentes zones du bidonville par les associations l'Auberge des Migrants et Help Refugees, on compte 865 mineurs, dont 676 non accompagnés, ont précisé vendredi deux ONG actives dans le bidonville.

AFP/Philippe Huguen
24.07.2016 L'île grecque de Lesbos se trouve vidée de ses touristes alors que plus de 800'000 réfugiés sont passés par là en 2015.

24.07.2016 L'île grecque de Lesbos se trouve vidée de ses touristes alors que plus de 800'000 réfugiés sont passés par là en 2015.

AFP/Louisa Gouliamaki

«A la lumière de la situation d'urgence dans les pays qui se trouvent sur la route migratoire des Balkans occidentaux», le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a convoqué un mini-sommet réunissant tous les pays et les institutions concernés par la crise migratoire actuelle. Son objectif? Prendre des mesures opérationnelles immédiates.

Jean-Claude Juncker estime qu'il «est besoin d'une plus grande coopération, de consultations plus poussées et d'actions opérationnelles immédiates», indique le communiqué.

«L'objectif de la réunion est de se mettre d'accord sur des conclusions communes opérationnelles qui pourraient être immédiatement mises en oeuvre», a précisé la Commission. Le sommet intervient alors que les tensions montent entre pays voisins concernés par le transit de milliers de personnes chaque jour.

Outre les dirigeants de Macédoine et de Serbie, ont été conviés les chefs d'Etat et de gouvernement d'Autriche, de Bulgarie, de Croatie, d'Allemagne, de Grèce, de Hongrie, de Roumanie et de Slovénie.

502'000 personnes en 2015

L'UE, confrontée à la pire crise migratoire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, est divisée sur la façon de répondre aux flux de réfugiés tentant de rallier le nord de l'Europe et arrivant par la Grèce. Ils y accostent sur des embarcations de fortune depuis les côtes turques, et en traversant les Balkans.

Selon l'ONU, quelque 502'000 personnes ont emprunté cette route depuis le début de l'année, ce qui représente la grande majorité des entrées de migrants dans l'UE (643'000 au total).

Le Luxembourg, qui assure la présidence tournante de l'UE, le Haut commissaire de l'ONU pour les réfugiés Antonio Guterres, l'agence européenne de surveillance des frontières Frontex et l'agence européenne pour l'asile EASO sont également invités à participer à ce mini-sommet qui débutera ce dimanche à 16 heures. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion