Genève: Un sondage éclaire le mal-être des policiers

Actualisé

GenèveUn sondage éclaire le mal-être des policiers

Une étude menée en fin d'année passée révèle l'ampleur et les causes de la dégradation de l'état d'esprit des agents genevois.

par
jcu
Les policiers genevois sont mécontents de leur nouvelle organisation.

Les policiers genevois sont mécontents de leur nouvelle organisation.

Keystone/Salvatore di Nolfi

«Le personnel de la police dans son ensemble a perdu toute confiance dans son avenir professionnel et la tendance est en chute libre ces cinq dernières années. Ce constat est extrêmement préoccupant.» Les conclusions de la Commission du personnel des forces de l'ordre genevoises d'un sondage mené auprès de 930 agents sont pour le moins très négatives, comme le révèle la «Tribune de Genève». L'étude, dont la commande avait été validée par l'Etat et l'état-major, a été réalisée entre septembre et novembre.

La nouvelle organisation, votée par les Genevois en 2015, est au centre des critiques. Elle réorganise la police en cinq corps différents. D'après l'enquête, les agents fustigent une méthode qui n'apporte pas d'amélioration. Ils estiment aussi qu'elle nuira à leur efficacité à moyen terme. Le personnel déplore aussi un manque d'effectifs et les conditions de rémunérations prévues. Enfin, les policiers disent avoir perdu confiance envers l'état-major et les ordres donnés.

Ton opinion