Enseignement: Un Suisse sur deux a suivi une formation continue en 2021
Publié

EnseignementUn Suisse sur deux a suivi une formation continue en 2021

En 2021, la part de la population ayant suivi une formation continue était de 45%. C’est 17 points de pourcentage de moins qu’en 2016. Le Covid est en cause.

Les personnes qui se sont formées ont participé à trois formations continues en moyenne.

Les personnes qui se sont formées ont participé à trois formations continues en moyenne.

AFP

Près de la moitié de la population, âgée de 25 à 74 ans, (45%) a suivi une formation continue en 2021. C’est ce qui ressort des premiers résultats du Micro recensement formation de base et formation continue 2021 de l’Office fédéral de la statistique (OFS) publiés mardi. C’est toutefois nettement moins que les 62% enregistrés lors de la dernière enquête en 2016, précise l’enquête.

Ce net recul est en grande partie à mettre sur le compte de la pandémie de Covid. Celle-ci a rendu impossible tout enseignement en présentiel durant une bonne partie de la période de référence, explique l’OFS. Certains changements concernant la conception de l’enquête pourraient également avoir eu un impact sur ce taux. Par conséquent, les résultats des années 2016 et 2021 ne sont que partiellement comparables, précise-t-il.

Les personnes qui se sont formées ont participé à trois formations continues en moyenne. 20% d’entre elles ont consacré jusqu’à 8 heures, 36% entre 8 et 40 heures et 44% plus de 40 heures à la fréquentation d’activités de formation.

Surtout pour le travail

Quant aux raisons qui ont poussé les Suisses à se tourner vers la formation continue, elles sont essentiellement d’ordre professionnel. Quelque 30% de la population en a suivi une uniquement pour le travail, 7% uniquement dans un but extraprofessionnel et 8% pour le travail comme pour d’autres motifs.

Les formations continues suivies dans un but professionnel concernaient principalement les domaines «économie et travail» (29%), «science et technique» (18%), «informatique» (17%) et «santé» (15%). Celles visant un but extraprofessionnel étaient avant tout axées sur les domaines «sport, art, activités créatrices» (29%) «sciences et techniques» (15%) et «langues» (13%).

À noter encore que la participation à la formation continue augmente avec le niveau de formation: elle atteint 62% chez les titulaires d’un diplôme de degré tertiaire, contre seulement 16% chez les personnes sans formation postobligatoire.

(cht)

Ton opinion

24 commentaires