Publié

BelgiqueUn Syrien soupçonné de «crime d’honneur» contre sa soeur

Le Parquet de Liège a émis un mandat d’arrêt contre le frère d’une serveuse retrouvée sans vie dans son appartement le 3 janvier, les poignets entravés et une balle dans la tête.

Le suspect, présent en Belgique depuis trois mois environ, est introuvable. (Photo prétexte)

Le suspect, présent en Belgique depuis trois mois environ, est introuvable. (Photo prétexte)

AFP

Une Syrienne de 28 ans réfugiée en Belgique a été retrouvée morte, tuée d’une balle dans la tête, à son domicile de Liège (est) et un de ses frères est suspecté de ce «crime d’honneur», a indiqué lundi le parquet de cette ville.

Le 3 janvier, le corps d’Ahlam Younan, serveuse dans un café de Liège, avait été retrouvé dans son appartement avec des traces de strangulation au cou, les poignets entravés et une balle dans la tête.

Lundi, le parquet a confirmé les informations de presse selon lesquelles un de ses frères, plus âgé qu’elle, est «le principal suspect». Il s’agit d’un Syrien né en 1984, réfugié en Suède, actuellement recherché.

«Les tensions étaient très vives»

Entre frère et soeur, «les tensions étaient très vives parce qu’il ne supportait pas la manière dont elle vivait, on peut parler d’un crime d’honneur», a souligné à l’AFP Catherine Collignon, porte-parole du parquet de Liège.

Selon les médias, Ahlam a grandi dans un famille chrétienne de Syrie, au sein d’une grande fratrie dont les membres sont aujourd’hui éparpillés entre la Belgique, la Suède et leur pays d’origine en guerre.

C’est sa soeur Fadia qui, sans nouvelle d’elle depuis plusieurs jours, a découvert le corps sans vie d’Ahlam. Elle a désigné aux enquêteurs le frère suspecté, qui avait récemment «menacé» la victime, d’après le journal L’Avenir.

«Une vie à l’occidentale»

Selon Mme Collignon, ce frère qui vit en Suède était présent en Belgique depuis trois mois environ. Son crime remonterait au 31 décembre ou 1er janvier. Il est désormais «introuvable», visé par un mandat d’arrêt européen émis par le juge d’instruction chargé d’une enquête pour «assassinat».

Ahlam Younan, qui vivait en Belgique depuis sept ans, était serveuse dans un café du centre-ville de Liège après avoir été employée d’une boîte de nuit. «Elle travaillait, avait un petit ami, menait une vie normale, à l’occidentale», selon une source proche de l’enquête.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!