Actualisé 14.01.2008 à 21:39

Un téléphérique pour relier deux stations anniviardes

Les sociétés de remontées mécaniques de Zinal et de Grimentz
envisagent de relier leurs domaines skiables par un téléphérique.

Actuellement, la liaison entre Zinal et Grimentz est assurée par un bus navette. Un nouveau projet de téléphérique de 125 places devrait faciliter les échanges. «Il devrait considérablement augmenter le confort d'une clientèle de plus en plus exigeante», se réjouit Jean-Michel Melly, président du conseil d'administration des remontées mécaniques de Zinal.

Un mandat d'étude a été confié à huit bureaux d'architectes. Ils ont jusqu'en avril pour plancher sur le dossier. Le premier coup de pioche de ce chantier devisé à 20 millions de francs pourrait être donné en 2010, voire en 2011. Il s'accompagnera d'un réaménagement de certaines pistes pour faciliter le retour des skieurs. Avec la nouvelle liaison, les skieurs disposeront d'un domaine skiable d'une centaine de kilomètres de pistes balisées.

Quant au regroupement des forces dans le secteur des remontées mécaniques, il est devenu l'une des conditions de survie économique. Après la fusion des six communes du val d'Anniviers acceptée en novembre 2006, on devrait assister, une fois la nouvelle liaison réalisée, à une fusion des remontées mécaniques de Grimentz et de Zinal. A plus long terme, un rapprochement est possible avec les remontées de Saint-Luc et Chandolin, déjà réunies sous une même bannière.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!