Sécurité routière: Un téléphone mobile inutilisable en voiture
Actualisé

Sécurité routièreUn téléphone mobile inutilisable en voiture

Un nouveau logiciel de la société Aegis Mobility, baptisé DriveAssist, détecte si le téléphone portable se trouve dans un véhicule en mouvement et bloque les appels et les SMS.

par
Michel Annese

Une importante assurance américaine, la Nationwide Insurance, a conclu un accord avec la compagnie de téléphonie mobile canadienne Aegis Mobility, qui a mis en vente le logiciel DriveAssist. Celui-ci bloque les appels et les SMS entrants et sortants ainsi que la navigation internet lorsque vous êtes au volant. Il avertit également automatiquement les personnes qui tentent de vous appeler que vous n'êtes momentanément pas joignable.

Filtrage des appels lors de la conduite

Le fonctionnement est simple et efficace. Le logiciel détecte en effet si le téléphone est en déplacement grâce aux données communiquées par le GPS et les antennes relais. Les appels sont alors filtrés et un message d'information est communiqué à l'appelant. Ce dernier peut alors laisser un message. Tout comme les SMS envoyés, ils sont placés dans une file d'attente et affichés quand le véhicule est à l'arrêt. Ainsi, aucun appel ne sera manqué, évitant par la même occasion de distraire le conducteur pendant la conduite.

La Nationwide Insurance promet une réduction de la prime d'assurance aux clients utilisant le logiciel en question, dans le but de diminuer les accidents causés par l'utilisation du téléphone au volant.

Filtre dans tous les cas?

Mais que se passe-t-il si une personne est passager d'une voiture ou utilise les transports publics? Dans ce cas, l'utilisateur du logiciel DriveAssist peut indiquer qu'il est quand même atteignable. Une liste de contacts autorisés à vous appeler à tout moment peut aussi être enregistrée. Une autre exception permet à l'appelant de ne pas être filtré par le dispositif, en faisant savoir qu'il s'agit d'un appel urgent. L'appel pourra dans ce cas aussi aboutir.

Situation en Suisse

Selon une récente enquête de l'OFS (Office Fédéral de la Statistique) et du BPA (Bureau de Prévention des Accidents) menée sur un échantillon de 6000 personnes, plus de la moitié des personnes interrogées ont admis avoir utilisé leur téléphone portable au volant en 2007. 20% ont aussi déclaré avoir lu des SMS alors qu'ils conduisaient. Rappelons que téléphoner au volant est passible d'une amende de 100 CHF dans notre pays.

En Suisse, si la loi fait une différenciation entre l'utilisation d'un téléphone avec ou sans kit mains libres, des études montrent que le temps de réaction d'un conducteur qui téléphone en roulant n'est pas pour autant différent selon le cas. Il augmente en général de 50%, d'où un risque élevé en matière de sécurité routière.

Ton opinion