Drame en Italie - Un témoin rapporte avoir entendu une détonation
Publié

Accident de TéléphériqueUn témoin rapporte avoir entendu une détonation

L’enquête se poursuit pour tenter de comprendre comment la télécabine d'un téléphérique près de Stresa s’est décrochée de son câble avant de tomber sur des centaines de mètres. L’accident a fait 14 victimes.

La chute d’une cabine de téléphérique a fait 14 morts, dont cinq Israéliens, et un blessé grave dimanche à Stresa, une station balnéaire du Piémont sur les rives du lac Majeur, dans le nord de l’Italie.

Deux enfants de 9 et 5 ans avaient été hospitalisés à Turin. Le premier, admis en réanimation dans un état critique, a succombé à ses blessures, ont annoncé dans la soirée les Secours alpins sur leur compte Twitter. Le second souffre notamment d’un traumatisme crânien et de fractures des jambes. Le Ministère israélien des affaires étrangères a indiqué à l’AFP que cinq Israéliens avaient péri dans l’accident, dont un couple et un enfant résidant en Italie, et un couple vivant en Israël. L’enfant de 5 ans entre la vie et la mort serait l’autre enfant du couple.

«Une forte détonation, puis un autre bang»

Grazie Aguzi, témoin du drame

L’accident s’est produit vers 12h30 (10h30 GMT) à 100 mètres de la dernière station d’altitude du téléphérique. Il serait dû à la rupture d’un câble sur la partie la plus haute du parcours. La cabine transportait 15 personnes.

Une locale raconte dans le quotidien La Repubblica qu’elle était à proximité des lieux de l’accident. «Nous avons entendu une forte détonation, puis un autre bang et ensuite on a pu voir les arbres là-bas bouger. Et tout à coup, le calme est revenu…», a témoigné Grazie Aguzi.

Capture d’écran La Repubblica

Double problème

L’enquête se poursuit. Parmi les éléments à clarifier, les enquêteurs s'interrogent sur le fait que le frein d'urgence de la cabine n'a pas fonctionné. Le chef des secouristes évoque ainsi un «double problème»: «La rupture du câble et la défaillance du frein d'urgence. On ne sait pas pourquoi il ne s’est pas activé, alors que dans la cabine aval ça a fonctionné», précise Matteo Gasparini dans le quotidien italien. La défaillance du système de freinage d’urgence a «fait prendre de la vitesse à la cabine, après la rupture du câble (…) elle s’est retrouvée ainsi catapultée hors des câbles» avant d’atterrir en contrebas.

Précédents

Plusieurs accidents meurtriers de téléphériques, télécabines et funiculaires ont eu lieu depuis cinquante ans en Europe.

Le dernier en date remonte au 5 septembre 2005, lorsqu’un bloc de béton de 800 kilos s’était décroché de l’hélicoptère qui le transportait et était tombé sur un téléphérique près de Sölden, dans le Tyrol autrichien, provoquant la mort de neuf skieurs allemands.

En Italie, un accident s’était produit le 3 février 1998: un avion militaire américain avait sectionné le câble d’un téléphérique à Cavalese, station de ski des Dolomites, tuant les 20 passagers de la cabine. Toujours à Cavalese mais vingt ans plus tôt, en 1976, la rupture d’un câble porteur avait provoqué la chute d’une cabine, faisant 42 morts.

(cga/afp)

Ton opinion