Un thriller qui tient ses promesses
Actualisé

Un thriller qui tient ses promesses

Musclé, intimiste et souvent profond, «La nuit nous appartient», de James Gray, est un film noir et passionnant.

C'est en regardant la photo des funérailles d'un policier que le réalisateur de «Little Odessa» a trouvé l'inspiration pour écrire ce scénario. A la fin des années 1980, le gérant d'un club new-yorkais entretient des liens étroits avec la mafia russe. Il va devoir collaborer avec la police, dont son père et son frère font partie.

«La nuit nous appartient» est un titre emprunté à la devise de la police criminelle de New York. Il donne aussi la tonalité de ce thriller, qui se déroule essentiellement la nuit. Derrière cette confrontation somme toute classique entre la mafia et la police se cache un rapport de forces spoignant entre un père – Robert Duvall, impressionnant de vérité – et ses deux fils interprétés par Mark Wahlberg et Joaquin Phoenix. Si le premier joue avec conviction les flics intrépides et moralisateurs, le second interprète avec beaucoup d'humanité un homme blessé, cherchant par tous les moyens à s'en sortir.

Que ce soient les dialogues soignés et intenses ou les scènes d'action, comme cette magistrale poursuite de voitures dans la séquence finale, rien n'est laissé au hasard. Au final, «La nuit nous appartient» est une grande réussite. Avec les bonus vous pourrez en savoir un peu plus sur la préparation de ce film avec les comédiens en interviews ainsi qu'un sujet sur les costumes et les décors.

Olivier Delaloye

«La nuit nous appartient», de James Gray. Avec Joaquin Phoenix, Mark Wahlberg. Déjà disponible.

«La nuit nous appartient», de James Gray. Avec Joaquin Phoenix, Mark Wahlberg. Déjà disponible.

«La nuit nous appartient», de James Gray. Avec Joaquin Phoenix, Mark Wahlberg. Déjà disponible.

Ton opinion