Fribourg: Un ticket de loterie fait un gagnant et un condamné

Publié

FribourgUn ticket de loterie fait un gagnant et un condamné

Deux personnes ont revendiqué le même prix, mais l’un d’eux était un voleur.

par
Xavier Fernandez
Lorsqu’il a voulu encaisser son gain, il s’est aperçu que le ticket avait disparu (image d’illustration).

Lorsqu’il a voulu encaisser son gain, il s’est aperçu que le ticket avait disparu (image d’illustration).

LAB

Ce Vaudois est un homme chanceux, même dans son malheur. Le 4 novembre 2021, dans une station essence de Romont (FR), il a acheté un ticket de loterie, qui s’est avéré gagnant. Plus tard dans la journée, afin de l’encaisser, il s’est rendu dans un kiosque d’Écublens (VD), où il habite. Mais le kiosque en question ne disposait pas de liquidités suffisantes pour lui verser son gain de 360 francs. Il y est donc retourné le lendemain et c’est là qu’il s’est aperçu que le ticket, ainsi qu’un montant d’une centaine de francs, avait disparu de sa pochette.

Le voleur tente d’obtenir le gain

Entre-temps, un quadragénaire marocain, domicilié à Bulle (FR), avait lui aussi tenté par deux fois d’encaisser le gain. D’abord dans un commerce du chef-lieu gruérien – mais cela n’a pas fonctionné, le ticket ayant déjà été validé à Écublens – puis par un courrier recommandé envoyé directement à la Loterie Romande. Le billet étant déjà revendiqué, cette dernière n’a logiquement rien versé au Fribourgeois. Au contraire, elle en a avisé la police.

Convoqué au poste, le Marocain a argué qu’il avait trouvé le ticket gagnant, abandonné sur un parking. Peu importe que cette explication soit vraie ou fausse. Factuellement, il a tenté de s’approprier d’un montant dont il n’était pas le détenteur légitime. Et, au vu de ses antécédents, quatre condamnations pour vol et brigandage, il a écopé d’une peine pécuniaire de 300 francs.

Quant au Vaudois, il a logiquement fini par toucher ses 360 francs. «Pour des raisons de confidentialité, aucune information relative à nos joueurs ne peut être donnée. Mais, un billet ou reçu déclaré comme volé ne reste bloqué dans notre système que le temps de déterminer le véritable ayant droit du gain», confirme la Loterie Romande.

Les tentatives de vol sont rares

Les billets à gratter et reçus de jeux sont munis d’un code-barres. Adopté il y a plusieurs années, ce système permet d’éviter l’encaissement, sur le réseau de points de vente, de billets qui auraient été déclarés volés. D’ailleurs, «ce type de situation demeure, très rare», précise la Loterie Romande. En outre, cette dernière recommande aux joueurs d’inscrire leurs coordonnées au dos des billets à gratter ou reçus de jeux gagnants. Si un joueur est victime de vol, elle préconise de s’adresser à elle ou de déclarer le vol à la police.

Ton opinion