Genève: Un ticket mais pas de show
Actualisé

GenèveUn ticket mais pas de show

Un festivalier arrivé quelques minutes en retard à un concert s'est vu refuser l'entrée. Les organisateurs s'expliquent.

par
Marine Guillain
Le spectacle de l'artiste suisse Stephan Eicher s'est joué à guichets fermés, mardi à l'Alhambra.

Le spectacle de l'artiste suisse Stephan Eicher s'est joué à guichets fermés, mardi à l'Alhambra.

«C'est inadmissible et malhonnête, ils se moquent du public!» Steven* est en rogne. Mardi, son ami et lui ont bu un verre dans le bar attenant à la salle de spectacle avant le concert de Stephan Eicher au festival de la Bâtie. Arrivés devant l'Alhambra à 21h07, sept minutes après le «début de l'événement», comme écrit sur le billet, l'accès leur a été refusé: «Vous êtes en retard, on a vendu vos places aux gens sur la liste d'attente. Mais vous pouvez vous faire dédommager», leur a-t-on annoncé.

Le lendemain, la billetterie n'a pas accepté de rembourser les deux places, à 45 fr. chacune. «J'ai le sentiment de m'être fait avoir deux fois, déplore Steven. A part s'ils arrivent à reformer les Beatles, je n'y remettrai plus jamais les pieds!»

«C'était un concert-spectacle avec une scénographie particulière qui ne permet pas que le public entre et sorte sans arrêt», explique Alya Stürenburg. La directrice de l'événement assure que les gens ont pu entrer jusqu'à 21h25, «donc ce festivalier est forcément arrivé après. Quant aux billets, ils ne sont pas remboursables, c'est écrit dessus.» Tout comme le fait que «l'organisateur se réserve le droit de ne pas laisser entrer les retardataires, même en possession d'un billet valable». Steven ne s'est pas inquiété puisque quatre jours avant, le concert de «Girls in Hawaii» prévu à la même heure avait débuté à 22h30...

*Prénom d'emprunt

Ton opinion