Economie: Un tiers des salaires genevois versés à l’étranger
Publié

EconomieUn tiers des salaires genevois versés à l’étranger

Selon l’Office cantonal de la statistique, près de 30% des rémunérations gagnées au bout du lac le sont par des personnes domiciliées à l’étranger.  

Formulaire d’imposition à la source. 

Formulaire d’imposition à la source. 

Laurent Guiraud/TDG

En 2020, 38% des salaires versés à Genève, soit 12,6 milliards de francs, ont été imposés à la source. Une toute petite partie (2,76 milliards) concerne des contribuables établis en Suisse, au bénéfice de permis B ou L. Le reste est payé à des personnes qui ne résident pas sur le territoire national.

Ainsi, durant la première année de la crise sanitaire, des contribuables habitant en France, ont gagné 9,5 milliards de francs qui ont été imposés à la source. Cela représente quelque 29% de la masse salariale. Dans leur immense majorité, il s’agit d’étrangers au bénéfice d’un permis frontalier (8,34 milliards). Les Suisses établis dans l’Hexagone représentent, eux, une masse salariale de 1,22 milliard de francs. Enfin, 0,8% de la masse salariale versée à Genève l’est à des employés qui ne résident ni en Suisse ni en France. 

A noter encore que les salaires versés à des non-résidents suisses ont progressé plus rapidement que ceux versés à des personnes habitant dans le pays: +15,9% contre 9% entre 2015 et 2019. 

(mpo)

Ton opinion