Actualisé 02.12.2007 à 13:33

Un tirage au sort favorable au succès populaire

La Suisse a plutôt eu de la chance avec le tirage au sort. Les pays qui drainent les plus chauds supporters et ceux disposant d'une importante diaspora en Suisse verront leurs équipes évoluer à Genève, Berne, Bâle et Zurich.

Tel sera le cas des Portugais, qui disputeront deux de leurs trois matches à Genève, où la colonie lusitanienne est la plus forte communauté étrangère de la ville. Idem pour les Turcs qui affronteront les Suisses à Bâle, ville qui compte la plus forte diaspora turque de Suisse.

Il s'agira peut-être du seul match véritablement à risque. On se souvient en effet des problèmes qui avaient entouré les confrontations des deux équipes, qui s'était affrontées en barrage des éliminatoires de la Coupe du monde 2006.

Lors du match aller à Berne, l'hymne nationale turque avait été sifflée. Au retour à Istanboul dans un stade surchauffé, les Suisses avait été physiquement secoués jusque dans les vestiaires après le match.

Deux pays voisins évolueront en Suisse: la France et l'Italie. La rencontre de leurs deux équipes, revanche de la finale de la Coupe du monde 2006, se déroulera le 17 juin à Zurich. Autres supporters colorés et appréciés pour leur ferveur et leur nombre, les Hollandais dont l'équipe disputera ses trois matches de poule au Stade de Suisse à Berne.

Aux sept équipes qui seront accueillies en Suisse, la Confédération souhaite la bienvenue. La Suisse tient à satisfaire pleinement aux règles de l'hospitalité, écrit le Département fédéral des sports dans un communiqué. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!