Actualisé 26.09.2011 à 16:34

SensibilisationUn tournoi fumeux fait un tabac à l'uni

Un «concours international» de lancer de clopes se tient pendant toute la semaine sur le campus de Neuchâtel. Le but? Sensibiliser les étudiants au phénomène du «littering».

par
Francesco Brienza
Une des affiches de la campagne de sensibilisation de l'Université de Neuchâtel (dr).

Une des affiches de la campagne de sensibilisation de l'Université de Neuchâtel (dr).

Le campus est en ébullition. Depuis hier, un concours pour le moins décalé se met en place entre les murs de la vénérable université. Consacré au lancer de mégots, il accueille la championne de la discipline, Ludvinia Zabroyutzka. Invitée d'honneur du «tournoi international», elle mettra son titre en jeu face aux quelques veinards, – une vingtaine au total –, qui ont eu le temps de s'y inscrire hier. Au menu des festivités, séance de dédicaces et de démonstration par Ludivinia «herself». Quant aux choses sérieuses, elles commenceront jeudi, à l'heure de la pause clope. Les concurrents devront jeter un max de tiges dans un cendrier placé à quelques mètres.

Un concept qui a fait ses preuves

Derrière ce concours pour le moins décalé se cache une problématique très sérieuse: le «littering», ou la mauvaise habitude de jeter négligemment ses déchêts dans la nature ou, dans le cas présent, dans la cour du campus. L'Opération Zéro Mégot s'y attaque en Suisse et Summit Foundation, auteure du projet, l'a déjà appliqué avec succès dans de nombreuses stations de ski ou au Paléo. L'association Ecoparc, basée à Neuchâtel, se charge à présent de le mettre en place dans l'Uni de la ville, tandis que le Théâtre universitaire neuchâtelois fournit les acteurs et les animateurs, dont la blonde Ludvinia.

Eh oui, la championne russe est «bidon», mais le concours, lui, est bien réel. La preuve, le gagnant remportera un prix de choix... Un cendrier de poche Mix & Remix!

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!