Indonésie: Un train «zombie» pour lutter contre le trafic monstre

Publié

IndonésieUn train «zombie» pour lutter contre le trafic monstre

L’opérateur du métro aérien de Jakarta mise sur l’attraction «Train pour l’Apocalypse» pour convaincre les habitants de prendre les transports en commun.

1 / 8
Dans une ville connue pour son trafic monstrueux, des «zombies» se dressent dans une tentative sanglante d’inciter davantage de personnes à utiliser les transports publics.

Dans une ville connue pour son trafic monstrueux, des «zombies» se dressent dans une tentative sanglante d’inciter davantage de personnes à utiliser les transports publics.

AFP
Des «zombies» ont été engagés dans une tentative d’inciter davantage de personnes à utiliser les transports publics.

Des «zombies» ont été engagés dans une tentative d’inciter davantage de personnes à utiliser les transports publics.

AFP
Des «zombies» ont été engagés dans une tentative sanglante d’inciter davantage de personnes à utiliser les transports publics.

Des «zombies» ont été engagés dans une tentative sanglante d’inciter davantage de personnes à utiliser les transports publics.

AFP

Dans la capitale indonésienne Jakarta connue pour ses embouteillages monstrueux, des «zombies» ont été appelés à la rescousse pour convaincre les habitants de prendre les transports en commun. L’opérateur du métro aérien a transformé un train et une station en scène d’apocalypse peuplée de zombies, et invité des passagers à participer. Cette attraction payante, proposée par l’opérateur du métro aérien de la mégalopole LRT Jakarta et l’organisateur d’événements Pandora Box, a été lancée le mois dernier, pour promouvoir le service de transport sur rail encore récent et encourager les habitants à l’utiliser.

Scène d’apocalypse

Dans ce décor insolite, des acteurs aux vêtements déchirés rugissent et se tordent pour impressionner les passagers. L’un des personnages, particulièrement effrayant, possède des globes blancs à la place des yeux. Les zombies avancent en traînant les pieds vers les passagers, qui s’enfuient à travers les tunnels sombres de la station, avant de parvenir à embarquer dans un train. Sur un écran du wagon, un présentateur TV - un autre acteur - prétend qu’une épidémie du virus «Pandora» se répand dans la ville et transforme les habitants en morts-vivants. Des soldats équipés de faux fusils se battent avec les «zombies» pour tenter d’escorter et de protéger les passagers. Mais des corps inanimés se réveillent, et font le guet pour surgir et terroriser le public.

Inspirée du «Dernier Train pour Busan»

«Danger, attention au zombie», avertit un panneau dans la station où clignotent des lumières rouges en signe d’alerte. «Les zombies ne nous ont pas vraiment poursuivis mais on a quand même paniqué», raconte Genesis Christi, un fan de zombies de 17 ans. L’attraction, appelée «Train pour l’Apocalypse» est inspirée de «Dernier Train pour Busan», un film d’horreur sud-coréen sorti en 2016 qui a rencontré un grand succès. «Nous voulons dire aux jeunes que prendre les transports publics est quelque chose de cool», relève Billy Junior, le responsable de Pandora Box.

Embouteillages monstres

Avec ses 30 millions d’habitants, la conurbation très polluée de Jakarta est souvent paralysée par des embouteillages et le manque de trottoirs n’incite pas à la marche à pied. Les premières lignes de métro aérien et souterrain n’ont commencé à desservir la capitale de l’archipel d’Asie du Sud-Est qu’en 2019. Mais les Indonésiens continuent de privilégier leurs véhicules, notamment les motos et scooters.

Le «Train pour l’Apocalypse» coûte quelque 4 fr. le ticket et ne roulera que jusqu’à la fin de la semaine. Les organisateurs se sont engagés à ce que le voyage d’une vingtaine de minutes ne dérange pas les passagers réguliers du métro aérien LRT. Mais même sans participer, ils peuvent voir une partie du spectacle gratuitement.

(AFP)

Ton opinion

4 commentaires