02.04.2020 à 17:57

Successeur du Bulli

Un Transporter qui fait bouger les choses

Le VW T6 occupe la 5e place des meilleures ventes en Suisse, ce qui est plutôt inhabituel pour un utilitaire. «20 minutes» a mené l'enquête.

de
Dave Schneider
Le VW T6 California est très pratique et fortement apprécié.

Le VW T6 California est très pratique et fortement apprécié.

VW

Les SUV dominent actuellement le marché automobile. Sur les dix modèles les plus vendus en Suisse cette année, six sont des SUV. Or, il y a un modèle qu'on ne s'attendrait pas à voir figurer dans le classement des 10 meilleures ventes en Suisse et qui se maintient pourtant largement en tête depuis des mois: le VW T6. Avec 647 exemplaires écoulés à la fin février, il occupe actuellement la 5e place. Sur la même période, la Skoda Octavia, véritable succès, s'est vendue à 1052 exemplaires. Comment un véhicule utilitaire comme le grand Transporter peut-il dépasser des modèles comme la VW Golf ou la BMW X3?

«Nos modèles Transporter se vendent merveilleusement bien en Suisse depuis des années», affirme Christian Frey, porte-parole d'Amag (importateur et distributeur des véhicules du groupe Volkswagen en Suisse). «De toute évidence, le concept du véhicule répond aux besoins d'un groupe cible très large», ajoute-t-il. Les chiffres de vente comprennent toutes les variantes de carrosserie, et il y en a quelques-unes. Car le T6 existe en différentes versions sous la forme de monospace ou de camping-car pour un usage privé, tout comme sous la forme de fourgon, minibus ou véhicule à plateau pour un usage professionnel. En 2019, le Transporter (fourgon) et le California (camping-car) représentaient chacun 40% des ventes, alors que le Multivan (monospace) et le Caravelle (minibus) enregistraient respectivement 12% et 8%. Le fait que le T6 existe également en quatre roues motrices profite également au Transporter. En 2019, 54% des clients ont acheté une version 4Motion.

Une énorme diversité

Cela dit, la concurrence offre également une grande variété de carrosseries: la Mercedes Classe V, le Ford Transit Custom, l'Opel Vivaro, le Renault Trafic, ainsi que le trio du même constructeur Citroën SpaceTourer, Peugeot Traveller et Toyota Proace jouent dans la même ligue que le T6, et il existe également de nombreuses variantes d'utilitaires de ces modèles, qui portent en partie d'autres noms. Mais même réunis, tous ces modèles n'ont pas égalé le nombre d'unités vendues du T6 en Suisse au cours des deux premiers mois de cette année. Les concurrent les plus puissants sont la Mercedes Classe V et son équivalent pour les véhicules utilitaires, le Vito. Au total, les ventes cumulées réalisées par ce duo l'année dernière s'élevaient à 2173 exemplaires, contre 3588 pour le T6. Le modèle Volkswagen est incontestablement numéro 1.

Certes, l'essor des SUV a évincé de nombreux vans compacts du marché et accéléré le succès du T6, mais la «vie en van» est avant tout un phénomène de mode. Il s'agit de passer son temps libre dans le minibus, de partir à l'aventure tout en dormant dans son véhicule. Une mode dont le T6 tire parti dans une Suisse au fort pouvoir d'achat. «Les ventes du modèle California, le camping-car qui remporte le plus de succès dans notre pays, ont fortement augmenté», confirme Christian Frey. L'année dernière, on a constaté une progression de 30%. D'après lui, «les Suisses apprécient manifestement de partir spontanément en excursion et d'emporter avec eux leur chambre d'hôtel mobile». Et pourtant, la concurrence ne manque pas non plus dans ce domaine. Car il existe également des versions camping-car de la Classe V de Mercedes (Marco Polo) et du Ford Tourneo (Nugget), et d'autres fourgons peuvent être transformés en camping-car lorsqu'ils sont équipés des accessoires adéquats.

Le «Bulli» culte

Mais il y a un point sur lequel WV a une longueur d'avance par rapport à ses concurrents, à savoir le facteur culte. Le légendaire Bulli de Volkswagen a sa communauté de fans dans le monde entier et le T6 est, après tout, son descendant. Pour les vrais fans, seuls les trois premières générations du Bulli comptent, avec le moteur à l'arrière, de préférence refroidi par air. À partir de la quatrième génération, le moteur du minibus VW a été équipé d'une traction avant, et le moteur à refroidissement liquide a été installé à l'avant. À partir de là, il n'a plus qu'été appelé T4, T5 ou T6 par la communauté de fans.

En fin de compte, c'est sans doute la somme de plusieurs aspects qui font le succès du VW T6 en Suisse: le facteur culte, le boom de la vie en camping-car, le fait que de nombreux vans aient disparu du marché, sans compter le vaste choix, y compris 4X4. À cela devrait prochainement venir s'ajouter un nouvel argument de vente, à savoir que le Transporter sera bientôt disponible en version électrique. Même si Mercedes a déjà pris une longueur d'avance avec sa Classe V, le groupe de Wolfsburg devrait très vite rattraper ce retard et repasser largement devant son concurrent allemand avec son ID.Buzz – un Bulli électrique au design rétro – dont le lancement sur le marché est prévu au plus tard pour 2022. Un minibus VW moderne qui ne devrait pas manquer de devenir culte à son tour.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!