Eboulement au Gothard: Un travailleur enseveli sous des gravats
Actualisé

Eboulement au GothardUn travailleur enseveli sous des gravats

Des pierres sont tombées sur les voies du train mardi à Gurtnellen (UR). Un ouvrier a été enseveli et deux autres blessés. La ligne restera fermée ces trois prochains jours.

Un éboulement a enseveli un ouvrier et blessé deux de ses collègues mardi matin à Gurtnellen (UR). Les trois hommes effectuaient des travaux pour sécuriser la roche le long de la ligne ferroviaire du Gothard. Le tronçon sera fermé jusqu'à vendredi.

Le drame est survenu peu avant 9h entre Gurtnellen et Zgraggen, indique la police uranaise. Pris sous l'avalanche de roche, l'ouvrier d'une entreprise privée n'a pas encore pu être évacué. Une analyse de la situation géologique est en cours pour éviter que les sauveteurs ne soient touchés par un nouvel éboulement.

Les deux blessés ont été hospitalisés. Leur vie n'est pas en danger.

Service de bus

Au total, plusieurs milliers de mètres cubes de roche ont chuté dans la vallée, faisant bouger le tracé des CFF. La ligne ferroviaire a été entravée par des pierres qui ont endommagé les voies, plusieurs pylônes de la ligne de contact ainsi qu'un mur de soutènement.

Le trafic ferroviaire ne reprendra pas sur le tronçon avant trois jours, indiquent les CFF. Un service de bus comptant 15 véhicules a été mis en place entre Flüelen et Göschenen (UR).

Passer par le Simplon

Les CFF prient les voyageurs au départ de la Suisse romande, de Bâle, d'Olten (SO) et d'Aarau de passer par l'axe du Simplon pour rejoindre l'Italie ou le Tessin. Les voyageurs partant de Zurich et Lucerne peuvent emprunter le service de bus entre Flüelen et Göschenen. Il faut compter avec des retards d'une heure à une heure et demie.

Les CFF ont ouvert une ligne téléphonique spéciale au numéro gratuit 0800 99 66 33. Ils ont en outre renforcé leur personnel dans les grandes gares de l'axe Nord-Sud pour informer les usagers. Le trafic marchandises a en outre été détourné.

Au même endroit qu'en mars

La catastrophe s'est produite à l'endroit-même où un autre éboulement avait déjà entravé la ligne ferroviaire en mars dernier. Un dynamitage de la roche avait été nécessaire afin de pouvoir rouvrir le tronçon.

L'autoroute A2 et la route cantonale n'ont pas été touchées mardi. En 2006, un éboulement avait fait deux morts sur l'autoroute.

(ats)

Ton opinion