Actualisé 09.02.2017 à 20:21

Football américainUn troisième «Patriot» n'ira pas voir Trump

Ils sont désormais trois vainqueurs du dernier Super Bowl à refuser d'aller saluer le nouveau Président américain l'été prochain.

par
rca
Dont'a Hightower a des idées politiques bien arrêtées.

Dont'a Hightower a des idées politiques bien arrêtées.

Keystone/AP/Gregory Payan

C'est une tradition bien établie aux Etats-Unis. Les vainqueurs des saisons de football, de soccer, de basket, de hockey ou encore de baseball sont invités à la Maison Blanche après leur sacre, pour y être félicités par les Présidents en exercice. Malgré le nom de leur franchise, les joueurs de la Nouvelle-Angleterre y arriveront certainement en ordre dispersé.

Le line backer Dont'a Hightower a en effet assuré qu'il n'irait pas serrer la main de Donald Trump et qu'il ne participera pas à la visite des Patriots à Washington. Ses coéquipiers Devin McCourty (safety) et Martellus Bennett (tight end) avaient indiqué au soir même de leur incroyable victoire face aux Atlanta Falcons (34-28 ap) qu'ils ne souhaitaient pas rendre visite au nouveau Président.

Ces trois hommes ne devraient pas être les seuls à rompre la tradition. Plusieurs de leurs coéquipiers se posent actuellement des questions. Le running back James White est de ceux-ci. «Je vais attendre que ce moment vienne et je déciderai sur le moment», a-t-il dit.

Les Patriots sont pourtant connus pour être une des formations les plus proches de Donald Trump. Avant son élection, ce dernier avait revendiqué le soutien du quarter back superstar Tom Brady, ainsi que celui du coach des «Pats» Bill Belichick. Ce dernier avait même affiché une casquette avec le slogan «Make America Great Again» dans son vestiaire.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!