Un tueur sexagénaire risque la prison à vie
Actualisé

Un tueur sexagénaire risque la prison à vie

Le procès d'un homme accusé d'avoir tué en 2004 un de ses amis au moyen d'un vieux mousqueton militaire s'est ouvert hier.

Les deux hommes se livraient souvent à la tournée des bars, dans ce qu'ils appelaient leur «piste vita». Au lendemain d'une de ces virées, persuadé que son ami lui avait volé de l'argent, l'accusé s'est rendu chez celui-ci, armé du mousqueton reçu à la fin de son service militaire.

Selon lui, il ignorait que l'arme était chargée et son seul but était de menacer son ami. En manipulant son arme quelques mois avant, il avait tiré à deux reprises par accident dans le plafond de son appartement. Cette fois-ci, une balle a fini dans la tête de son ami. Les jurés devront déterminer si l'acte était intentionnel. Le jugement est attendu lundi prochain.

(ats)

Ton opinion