Uri: Un tunnel pour remplacer le sentier de la mort?
Actualisé

UriUn tunnel pour remplacer le sentier de la mort?

Une chute de pierres dans les Alpes uranaises avait coûté la vie à deux personnes en 2017. Pour protéger les personnes qui emprunteraient cette route, la zone sera remplacée par une galerie.

par
gwa/sda/vsm
1 / 8
En 2017, deux ouvriers du bâtiment ont trouvé la mort suite à un violent glissement de terrain.

En 2017, deux ouvriers du bâtiment ont trouvé la mort suite à un violent glissement de terrain.

Keystone/urs Flueeler
A cette époque, il y avait toujours un risque aigu de chute de pierres.

A cette époque, il y avait toujours un risque aigu de chute de pierres.

Keystone/urs Flueeler
Des filets de sécurité ont ensuite été installés.

Des filets de sécurité ont ensuite été installés.

Keystone/urs Flueeler

Le sentier rocheux touché par une violente chute de pierres en 2017 ne devrait pas être restauré. Mais il s'avère désormais qu'il n'existe plus de liaison possible entre les Alpes et la vallée. Bonne nouvelle: cela ne devrait pas durer. En effet, un tunnel de 300 mètres de long s'apprête à prendre possession des lieux.

L'administration pastorale responsable Fiseten-Alplen, qui gère les 566 hectares des Alpes uranaises, veut restaurer l'endroit en y construisant une galerie. Les coûts s'élèvent à 2,8 millions de francs et le canton d'Uri devra apporter une contribution évaluée à 24% du coût total.

Les géologues déconseillent la restauration

En outre, le canton devra également verser 112'500 francs en guise de prévention contre les potentiels risques naturels. Les coûts restants devront être financés par des tiers ou des emprunts bancaires.

Selon certains géologues, cette restauration serait trop dangereuse. Cela nécessiterait des travaux dans la zone qui présente de hauts risques de chutes de pierres. En octobre 2017, trois ouvriers du bâtiment se sont retrouvés piégés à la suite d'une chute de pierres entre Ruosalp et Alplen dans la commune de Unterschächen. Deux d'entre-eux sont décédés, le troisième s'en est sorti mais avait tout de même été transporté à l'hôpital.

Glissement de terrain fully

Et les animaux alors?

Avant l'incident, 19 vaches laitières, 230 jeunes bovins, 78 chèvres laitières et 914 ovins se trouvaient sur l'alpage entre 1520 et 2250 mètres d'altitude. Pour transporter les animaux, un téléphérique de transport mobile a été créé en 2018 à titre de solution temporaire. En effet, le temps nécessaire à la construction du tunnel sera minime et l'impact sur le paysage et la nature, faible. Fiseten-Alplen prévoit de réaliser le projet entre 2020 et 2022.

Ton opinion