Actualisé

«Mirinae»Un typhon fait onze tués et provoque des inondations

Le typhon Mirinae a balayé samedi les Philippines, faisant au moins onze tués, ont indiqué les autorités. Il a provoqué des inondations dans des régions déjà durement touchées par des intempéries meurtrières en septembre.

Mirinae, avec des vents atteignant 185 km/h en rafales, est la troisième tempête majeure à frapper le pays depuis septembre, après la tempête tropicale Ketsana et le typhon Parma qui ont fait au moins 1100 tués.

Au sud de la capitale Manille, dans la province de Laguna, déjà fortement touchée par Ketsana en septembre, l'armée et la police, à l'aide de bateaux, ont secouru des habitants réfugiés sur les toits en raison de la montée du niveau des eaux.

Au total, trois personnes sont décédées dans cette région et cinq étaient portées disparues.

Appel lancé

«Nous avons besoin d'aide car le niveau des eaux a monté. Nous avons besoin de bateaux pneumatiques», a dit Ariel Magcales, maire de Santa Cruz, dans la banlieue de Manille.

Dans les faubourgs de Manille, un homme est décédé, emporté par les eaux et son bébé d'un an est porté disparu, a indiqué l'armée. Un autre homme, dont l'abri de fortune a été balayé par l'eau, était porté disparu dans un bidonville de la capitale.

Sept personnes ont trouvé la mort dans la région de Bicol, au sud de Manille, à la suite d'inondations.

Deux autres personnes ont disparu dans la province de Batangas, toujours au sud de Manille, alors que leur voiture est tombée d'un pont dans une rivière, a indiqué le porte-parole de la Sécurité civile, Ernesto Torres.

Coupures d'électricité évoquées

La tempête a entraîné des coupures d'électricité à Manille et ses environs et a renversé des arbres, rendant des routes impraticables.

«Le pire est passé pour la ville de Manille», a indiqué Nathaniel Criz, de la météorologie philippine.

Tous les vols, intérieurs et internationaux, au départ et à destination de l'aéroport de Manille ont été annulés samedi matin.

Les services de ferries, important moyen de transport dans l'archipel, ont aussi été suspendus.

Mesure décidée

Quelque 115 000 personnes avaient elles été évacuées des régions les plus vulnérables avant l'arrivée du typhon.

Mirinae a perdu en intensité après avoir atteint la province orientale de Quezon à minuit vendredi soir et traversé Luzon, l'île principale de l'archipel, pour se diriger à l'ouest en direction de la mer de Chine.

Le typhon, qui se déplaçait avec des vents de 160 km/h, se trouvait samedi à 17h00 (10h00 en Suisse) à 670 km à l'ouest de Manille, et s'éloignait à une vitesse de 22 km/h.

A Manille, plus d'un million de personnes vivent encore dans des zones inondées.

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!