Actualisé 27.10.2009 à 14:10

BelgiqueUn unijambiste voleur de chaussure demande pardon

Un unijambiste arménien vivant en Belgique a été interpellé samedi quelques minutes après avoir volé une chaussure dans la vitrine d'un magasin, un acte que ce demandeur d'asile dépendant de l'aide sociale a affirmé regretter dans une interview publiée mardi.

«Je ne suis pas fier. Je demande pardon pour le vol de la chaussure», explique Marztetuni Mkrtchyan dans le quotidien néerlandophone Het Laatste Nieuws.

Arrivé en Belgique avec son épouse en 2008, l'ancien gardien de prison de 61 ans avait perdu sa jambe gauche en Arménie après une infection, selon le journal flamand.

«J'ai aussi été opéré au coeur et nous vivons dans deux petites chambres» appartenant au Centre public d'aide sociale (CPAS) de Maldegem, une petite ville de Flandre, a-t-il poursuivi.

«Malheureusement, j'ai abîmé ma chaise roulante. Je devais payer les réparations avec la somme que nous recevons pour nous vêtir», a encore expliqué le réfugié arménien. «J'avais très froid au pied. Je n'avais pas la chaussure adéquate. C'est pour cette raison que j'ai pris une chaussure droite au magasin», a ajouté M. Mkrtchyan, qui avait été aidé par sa femme Margarit lors du forfait.

Une enquête policière est toujours en cours à leur sujet.

«Il n'y a pas d'autres demandeurs d'asile unijambiste à Maldegem. Je crains qu'ils ne soient à présent stigmatisés», a déclaré le directeur du CPAS local, Koen Cromheecke. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!