Guerre en Ukraine – Un vent favorable aux sanctions contre la Russie souffle sur la Suisse
Publié

Guerre en UkraineUn vent favorable aux sanctions contre la Russie souffle sur la Suisse

La politique de neutralité pourrait connaître un tournant. De plus en plus de voix s’élèvent pour que la Suisse reprenne à son compte les sanctions fortes prononcées par le bloc occidental contre la Russie.

Une manifestation contre la guerre a eu lieu à Berne le 26 février.

Une manifestation contre la guerre a eu lieu à Berne le 26 février.

20 minutes/Celia Nogler

«Quelque chose s’est passé cette semaine en Suisse», écrit dimanche la «NZZ am Sonntag». Des milliers de gens sont descendus dans les rues ce week-end pour protester contre la guerre. Les partis politiques – exception faite de l’UDC – ont demandé la participation aux sanctions contre la Russie.

Toujours selon le journal dominical, le Conseil national devrait accepter lundi à une large majorité une déclaration de la Commission des institutions politiques. Le texte demande à l’exécutif «d’augmenter la pression sur la Russie en se joignant aux sanctions de l’UE».

Application flexible

Un sondage représentatif de l’institut Link commandé par le journal suisse alémanique «SonntagsBlick» montre que 52% de la population est favorable à une reprise suisse des sanctions prononcées par les États-Unis et l’Union européenne. Un quart des personnes interrogées est contre, le dernier quart ne sait pas.

La «NZZ am Sonntag» rappelle que seule «une posture militairement neutre dans une guerre entre pays tiers» est prescrite par la loi. Pour le reste, on parle de politique neutralité, sujette au changement. Le principe a toujours été «appliqué avec souplesse».

Le Conseil fédéral a décidé la semaine passée de reprendre certaines sanctions européennes – mais pas toutes, pour pouvoir continuer à offrir les bons offices. Les sept sages se réuniront en séance extraordinaire ce lundi. Décideront-ils de faire une entorse encore plus sévère à une politique de neutralité stricte?

(ami)

Ton opinion

330 commentaires