22.07.2020 à 07:57

États-Unis

Un vétéran de l’armée trahi par le portail YTS

Le site de liens pour le téléchargement décentralisé aurait contribué à l’arrestation d’un homme qui avait accédé au dernier «Rambo» via son service.

yts torrent
yts torrent

La plateforme yts.mx héberge des liens torrent donnant accès au téléchargement décentralisé de films récents comme anciens.

yts.mx

Les trackers de liens torrent prolifèrent toujours sur la Toile malgré la fermeture retentissante du populaire t411 en 2018. Leur utilisation se fait par contre toujours aux risques et périls de leurs habitués. Un vétéran de l’armée américaine peut en témoigner. La justice lui reproche d’avoir téléchargé le 30 novembre dernier via le site YTS.mx un fichier torrent associé au film «Rambo Last Blood». Selon l’acte d’accusation, il l’a fait «depuis un ou plusieurs appareils informatiques sous son contrôle».

Alors que les ayants droit avaient déjà l’adresse internet (IP) de l’homme il y a des mois, il leur manquait encore des informations pour contraindre le fournisseur d’accès internet à partager ses informations sur le suspect. Les plaignants ont eu en mains l’e-mail et une liste d’historique de téléchargement, qui proviennent vraisemblablement de la base de données YTS, avance le site spécialisé Torrentfreak. En plus du suivi de l’adresse IP du vétéran de l’armée à travers les liens torrent publics, la plainte comprend en effet également une copie des informations d’utilisateurs de YTS.

Torrenfreak rappelle que l’opérateur présumé de YTS a signé un accord de règlement avec les mêmes sociétés cinématographiques, acceptant de payer des frais de règlement substantiels et le retrait de lien torrent vers des films, dont celui vers «Rambo: Last Blood».

«Il est très important pour tout utilisateur d’utiliser un VPN payant pour télécharger des liens torrent. C’est un must. Sinon, il y a beaucoup de problèmes»

Opérateur du site YTS, cité par le site Torrentfreak

YTS n’a pas confirmé avoir transmis ces données. L’interlocuteur du site Torrentfreak a tenu à rappeler l’importance de l’utilisation d’un réseau virtuel privé payant. Il a aussi tenu à préciser que les utilisateurs n’ont pas à confirmer la création de leur e-mail et qu’à partir des paramètres de leur profil, ils ont l’option de désactiver leur propre historique de téléchargements.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
21 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

jlc

23.07.2020 à 05:14

Je paye rien de rien... Et c'est pas près de changer... Bon c'est pas vrai, je suis obligé de payer ma connexion et la taxe SSR... donc je paye bien assez pour les bouses que notre époque produit !

Fabien

22.07.2020 à 08:55

Oubliez les .torrent. Le téléchargement direct est autorisé en CH, alors hop et passez par un débrideur de liens. Je télécharge a 80 Mo/sec du 4k HDR non compressé.

A.Bonomet

22.07.2020 à 08:24

Tout travail mérite salaire. Ainsi le téléchargement à l’oeil de médias les plus divers occasionne des pertes à ceux qui en sont les auteurs. Qui d’entre nous serait d’accord de bosser sans revenu ?? (Mis à part le bénévolat mais c’est un autre sujet).