Actualisé 05.03.2016 à 11:26

Nouvelle-ZélandeUn village entier terrorisé par un gang de chèvres

Un village d'un peu plus de 300 habitants en Nouvelle-Zélande vit quotidiennement sous la menace d'une bande de 16 chèvres sauvages.

«Quand elles arrivent en ville, elles ravagent les jardins de chacun. Elles mangent tout ce qu'il y a dedans avant de passer à un autre.» Le témoignage de l'employé en charge du contrôle des animaux dans la commune de Blackball fait froid dans le dos.

Selon le «New Zealand Herald», repris par 20minutes.fr, l'homme a surtout peur que les animaux ne provoquent un accident de la route et ne mettent en danger les habitants du village de quelque 330 citoyens.

Digne d'un film d'horreur

«Elles se cachent la nuit, préparent leurs attaques et se rassemblent la journée pour mener leurs raids», explique le responsable, qui a par ailleurs lancé un ultimatum au propriétaire des animaux. Soit ce dernier se manifeste, soit il appellera des collègues qui abattront le gang.

Un habitant de Blackball a quant à lui décidé de faire de ce groupe de chèvres son repas. «Le problème est que nous ne savons pas si elles appartiennent vraiment à quelqu'un», explique-t-il.

Selon le journal australien, le groupe de chèvres existe depuis deux ans et ses membres deviennent de plus en plus nombreux. (20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!