Soldate abusée par des militaires: Un village entre surprise et tristesse
Actualisé

Soldate abusée par des militairesUn village entre surprise et tristesse

A Cortaillod (NE), la population avoue sa tristesse devant les soupçons de viol d'une soldate par des militaires lors d'un récent cours de répétition.

«Quand je lis ça, je suis surprise». Dans cet établissement public de Cortaillod, les patrons ont appris la nouvelle par la presse. «C'est triste», commente le couple. «Nous n'avons pas rencontré de problème particulier avec ce cours de répétition. Nous avons eu affaire à des gens sympathiques. Nous n'avons ressenti aucune animosité.»

Dans le village neuchâtelois, les gens ont lu ou entendu parler de cette affaire mercredi matin via les médias. Personne n'a remarqué de débordements particuliers lors de ce cours de répétition. Au Centre commercial, situé au-dessus de l'abri militaire, rien ne laissait présager d'un tel incident. D'après le gérant du magasin d'alimentation, les militaires ont bien acheté de l'alcool, mais pas plus que d'habitude.

A l'image des habitants de Cortaillod, discrets autour de ces soupçons de viol sur une soldate, la commune ne souhaite ni alimenter la polémique, ni prendre position. «Même si cette affaire est triste, les autorités politiques ne vont pas communiquer à ce sujet», commente Jean-Marc Paroz, administrateur de la commune. «Cela concerne uniquement l'armée. La séparation des pouvoirs fait que nous ne sommes informés de rien».

20 minutes online

Vous avez des infos supplémentaires sur ce sujet? Des renseignements à nous transmettre? Alors merci de nous écrire à communaute@20minutes.ch

Ton opinion