Fribourg: «Un violeur laisse-t-il sa carte à sa victime?»
Actualisé

Fribourg«Un violeur laisse-t-il sa carte à sa victime?»

Un jeune homme de 28 ans aurait abusé d'une jeune fille le jour de ses 18 ans. La défense a plaidé l'acquittement.

par
apn
Le verdict du tribunal de Fribourg sur l'affaire de viol d'une jeune fille de 18 ans est attendu la semaine prochaine.

Le verdict du tribunal de Fribourg sur l'affaire de viol d'une jeune fille de 18 ans est attendu la semaine prochaine.

La fête d'anniversaire des 18 ans d'une Fribourgeoise a débouché sur une instruction pénale, relève le quotidien «La Liberté». Le soir des faits, durant l'hiver 2014, une fois la fiesta terminée, la jeune femme s'occupait d'une de ses copines qui s'était mise à vomir sous l'effet de l'alcool. Alors que celle qui venait d'atteindre sa majorité se trouvait dans les toilettes pour se débarrasser du papier ayant servi à nettoyer le vomi, un mécanicien espagnol de 28 ans l'y aurait accostée.

«Je n'ai pas crié. J'étais paniquée», a-t-elle expliqué aux juges, selon «La Liberté». Selon elle, la contrainte sexuelle qu'elle a subie ce soir-là l'a ensuite fait sombrer dans l'alcool et la drogue.

La procureure Yvonne Gendre a requis une peine de 3 ans de prison, dont six mois ferme, contre le violeur présumé. Quant à la partie plaignante, elle a réclamé 15'000 fr. pour tort moral.

La défense a déploré que le dossier repose essentiellement sur les propos de la victime présumée et a plaidé l'acquittement au bénéfice du doute. Pour l'avocate Daniela Herren, il y a un détail troublant dans cette affaire: après les faits, le jeune homme a laissé sa carte de visite à la jeune femme afin qu'ils puissent se revoir. «Un violeur donne-t-il sa carte de visite à sa victime?» s'est-elle interrogée.

Le verdict du tribunal sera rendu la semaine prochaine.

Ton opinion