Actualisé

Un viticulteur se met en grève de la faim

SATIGNY/BERNE – Dès aujourd'hui, Willy Cretegny entame une grève de la faim sur la place Fédérale.

«Je me prépare depuis une semaine à cette grève de la faim, explique Willy Cretegny. J'ai cessé de boire de l'alcool et consomme passablement de fruits et de jus afin d'habituer mon corps.» Le viticulteur de Satigny entend dénoncer la future politique agricole (PA 2011) qui sera débattue au Parlement les 13, 14 et 15 mars prochains. En s'installant à Berne sur la place Fédérale, il espère sensibiliser les représentants des cantons afin que le projet de loi qu'il estime «totalement aberrant» ne soit pas voté. «Ce texte va conduire à l'industrialisation de l'agriculture, poursuit cet habitué de la lutte agricole. Les normes vont se durcir pour nous, alors que la Confédération importe de plus en plus de produits étrangers. Je veux demander aux parlementaires s'ils veulent voir les paysans crever devant eux.» Soutenu par le syndicat Uniterre, qui dit partager les motivations du gréviste, Willy Cretegny n'a pourtant pas été rejoint dans cette action: «Je demande seulement aux personnes qui veulent me soutenir de jeûner durant la période des débats.» Et si le projet venait à passer? «Je réunirai suffisamment de signatures pour lancer un référendum.»

Shahïn Ammane

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!