Tollé sur le web: Un voyagiste va réserver ses hôtels aux vaccinés contre le Covid
Publié

Tollé sur le webUn voyagiste va réserver ses hôtels aux vaccinés contre le Covid

L’entreprise allemande Alltours a pris une décision radicale, valable à partir de novembre 2021, pour lutter contre la pandémie. En Suisse, des privilèges peuvent être accordés, sous certaines conditions.

Est-ce que les autres voyagistes vont suivre la décision du groupe Alltours?

Est-ce que les autres voyagistes vont suivre la décision du groupe Alltours?

Allsun Hotels

«Ils n’auront pas un centime de moi», «c’est obscène et discriminatoire»… De nombreux internautes ont réagi négativement avec le hashtag #boycottalltours à l’annonce du voyagiste allemand Alltours de n’accepter dans ses propres hôtels que des personnes vaccinées contre le Covid à partir de novembre 2021. L’entreprise gère 35 établissements à Majorque, aux îles Canaries et en Grèce sous le nom d’Allsun.

Est-ce que ce type de mesure est appelé à se généraliser? «Je suis surpris qu’Alltours fasse déjà une annonce pour novembre 2021», déclare Jürg Stettler, directeur de l’Institut du tourisme et de la mobilité de la Haute École spécialisée de Lucerne. Car selon lui, il existe trop de questions encore ouvertes pour le moment. Mais il rappelle que les compagnies aériennes pourraient elles-mêmes introduire l’obligation d’être vacciné pour embarquer. Un facteur clé est la disponibilité du vaccin et la possibilité pour chacun d’en recevoir une dose. L’expert rappelle qu’à l’heure actuelle, même la branche du tourisme n’envisage pas d’accorder de facilités à ceux qui sont vaccinés tant que tous ceux qui voudront le faire ne le pourront pas. Selon l’OFSP, cela devrait être le cas cet été.

Légalement, les fournisseurs de voyages pourraient exiger de leurs clients une preuve de vaccination. «Les prestataires de voyages sont des acteurs privés et il leur serait en principe possible d’exclure de leurs offres les personnes non vaccinées», déclare Lorenz Langer, professeur adjoint de droit public à l’Université de Zurich.

Pour passer ses vacances à l’étranger, il faut respecter les réglementations du pays de destination en plus de celles de l’opérateur. Pour l’instant, Hotelplan n’a pas connaissance d’un autre prestataire qui ait introduit ou envisage d’introduire une règle de vaccination. «De notre point de vue, un carnet de vaccination international n’a de sens que lorsqu’il y a suffisamment de vaccins disponibles pour que tous ceux qui le souhaitent puissent se faire vacciner.»

La faîtière HotellerieSuisse ne prévoit pas non plus d’obligation de se faire vacciner, mais pourrait imaginer des facilités pour les personnes qui le sont. Elle se dit ouverte à la possibilité de proposer des offres «aux personnes ayant un test négatif ou vaccinées, si toutes les personnes qui veulent se faire vacciner ont la possibilité de l’être et si la Confédération met des tests rapides gratuits à la disposition de tous.»

Kuoni et Tui Suisse n’imposent pas non plus d’obligation de vaccination supplémentaire à leurs clients et précisent qu’ils respectent les règles d’entrée des pays de destination. Cela s’applique également aux croisières avec excursions à terre qui sont en cours, a déclaré une porte-parole de Tui.

(jag/reg)

Ton opinion

979 commentaires