Football - Un YB à l’exigence européenne
Publié

FootballUn YB à l’exigence européenne

À dix pendant 65 minutes, les Bernois ont battu 3-2 Ferencvaros. La Ligue des champions est proche.

par
Valentin Schnorhk
(Berne)
Young Boys a fait un grand pas vers la qualification pour la phase finale de la Ligue des champions.

Young Boys a fait un grand pas vers la qualification pour la phase finale de la Ligue des champions.

Claudio De Capitani/freshfocus

Il n’y a pas de service minimum pour décrocher la Ligue des champions. Il faut savoir vaincre l’adversité, surtout lorsqu’on est un club suisse. Young Boys est le seul à pouvoir prétendre à ce graal-là (sportif, comme financier) et il a compris qu’il nécessitait des efforts plus poussés qu’à l’habitude. À mi-chemin dans ce barrage de qualification contre Ferencvaros, les Bernois ont ainsi pris un petit avantage, en l’emportant 3-2 mercredi.

Ce ne fut pas simple. Ce fut même intense, avec un kop qui a contribué à ce que cette rencontre en soit une de Coupe d’Europe. Encore plus lorsque YB s’est retrouvé à dix, après l’expulsion de Silvan Hefti à la 25e minute. Lourde sanction en ce qui concerne la faute du latéral, mais qui ne pardonnait pas un alignement approximatif. Heureusement, Guillaume Faivre repoussait l’essai d’Uzuni et, sur la reprise, le but de Laïdouni était annulé pour être entré trop vite dans la surface.

Minutes d’extrême tension au Wankdorf. Aussi sur le terrain, où les coups n’étaient pas feints. C’était un match européen, et cela s’est senti. En termes de concentration et d’implication également, même après l’ouverture du score hongroise par Boli suite à une erreur de Camara. Mais deux minutes plus tard, Elia avait déjà égalisé. Le Congolais est un des hommes de cette partie, notamment pour sa débauche d’énergie une fois son équipe réduite à dix. Il a couvert le côté droit (avec un Fassnacht reconverti latéral) en phase défensive, avant de s’employer à percuter plein axe avec ballon. Match complet.

Comme ceux de Vincent Sierro, avec sa demi-volée du 2-1, et d’Ulisses Garcia, parfaitement rentré sur son pied droit pour le 3-1, auteurs des deux buts qui permettront de faire le voyage de Budapest dans la peau du qualifié mardi, malgré la réduction du score de Boli. Les récompenses d’une abnégation collective qui permet de rêver. Trois ans après, YB (et la Suisse) est proche de retrouver la plus prestigieuse des compétitions. À condition de ne jamais baisser le curseur.

Young Boys - Ferencvaros 3-2 (2-1)

Wankdorf, 15’652 spectateurs.

Arbitre: M. Collum (ECO).

Buts: 14e Boli 0-1. 16e Elia 1-1. 40e Sierro 2-1. 65e Garcia 3-1. 82e Boli 3-2.

Young Boys: Faivre; Hefti, Camara, Zesiger, Garcia; Fassnacht (86e Maceiras), Sierro (75e Rieder), Martins, Moumi Ngamaleu; Elia (86e Mambimbi), Siebatcheu (57e Kanga).Entraîneur: David Wagner.

Ferencvaros: Dibusz; Wingo, Blazic, Kovacevic, Botka (69e Mmaee); Somalia, Kharatin, Laïdouni; Zubkov (79e Mak), Boli, Uzuni (86e Szantho). Entraîneur: Peter Stöger.

Notes: Young Boys sans Aebischer, Lauper, Lustenberger, Nsame et Von Ballmoos (blessés). Ferencvaros sans Civic (suspendu). 27e Faivre repousse un penalty d’Uzuni.

Avertissements: 13e Siebatcheu. 19e Zesiger. 22e Kharatin. 26e Elia. 48e Laïdouni. 69e Blazic.

Expulsion: 25e Hefti (faute de dernier recours).

Ton opinion

4 commentaires