Actualisé 28.01.2020 à 18:41

SuisseUn zoophile sévirait dans le Mittelland

Les polices de Berne et de Soleure ont été contactées ces derniers jours à quatre reprises pour des soupçons d'abus sur des chevaux et des poneys.

de
miw/ofu
Keystone/AP

Le milieu équestre du Mittelland est en état de choc: un présumé zoophile sévirait dans la région. Les enquêteurs des forces de l'ordre des cantons de Berne et de Soleure ont reçu quatre signalements au cours des derniers jours.

Le premier remonte au 4 janvier à Oberwangen bei Köniz (BE) et concerne un cheval qui aurait été abusé. Douze jours plus tard, une employée d'un centre équestre de Kirchberg (BE) a retrouvé un poney ligoté. L'animal était attaché de telle sorte qu'il ne pouvait plus bouger. Interrogé, le chef du centre équestre explique: «Nous pensons que l'auteur a failli se faire pincer en flagrant délit par notre collaboratrice. Il a dû s'enfuir en entendant arriver notre employée.» L'affaire a été signalée aux forces de l'ordre bernoises.

Des vérifications en cours

Au lendemain de cette découverte préoccupante, la police soleuroise a été contactée pour des faits survenus à Bettlach (SO). Une jument nommée Poesie a été retrouvée avec des blessures suspectes. Cinq jours plus tard, une femme a découvert des blessures similaires sur un de ses poneys à Bellach (SO). Elle aussi a contacté les forces de l'ordre.

Bruno Gribi, porte-parole de la police soleuroise, confirme: «Nous avons pris contact avec des vétérinaires afin qu'ils inspectent les blessures. Pour l'heure, nous ne savons pas encore si les animaux ont été victimes de zoophilie.» Même son de cloche auprès de ses collègues bernois, qui sont en train de vérifier les faits.

Mesures de sécurité

En attendant, divers propriétaires de chevaux et de centres équestres de la région ont pris des mesures. Certains ont installé des caméras de surveillance, d'autres s'assurent désormais que les portes des écuries soient bien verrouillées.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!