Jura: Un zoophile suscite le courroux d'un village
Actualisé

JuraUn zoophile suscite le courroux d'un village

Un individu a fait subir des violences sexuelles à deux chevaux, dans la nuit de mardi à mercredi, à Courroux. Une enquête est ouverte.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
1 / 5
20.11.2014 Le pauvre animal a été mutilé par un individu, dans la nuit de mercredi à jeudi. Une plainte pénale a été déposée.

20.11.2014 Le pauvre animal a été mutilé par un individu, dans la nuit de mercredi à jeudi. Une plainte pénale a été déposée.

Lecteur reporter
La propriétaire de Lariola a eu de la peine a reconnaître sa ponette, jeudi matin. D'habitude joviale et très gentille, la jument était devenue craintive et agressive.

La propriétaire de Lariola a eu de la peine a reconnaître sa ponette, jeudi matin. D'habitude joviale et très gentille, la jument était devenue craintive et agressive.

Lecteur reporter
En l'examinant de près, Mélanie Stadelmann a constaté avec effroi que quelqu'un avait abusé sexuellement de l'animal.

En l'examinant de près, Mélanie Stadelmann a constaté avec effroi que quelqu'un avait abusé sexuellement de l'animal.

Lecteur reporter

La propriétaire de Lariola a eu de la peine à reconnaître sa ponette, mercredi matin. D'habitude joviale et très gentille, la jument était devenue craintive et agressive. En l'examinant de près, Mélanie Stadelmann a constaté avec effroi qu'on avait abusé sexuellement de l'animal. Carmen, un cheval de 6 ans, a aussi été touché, dans la même nuit de mardi à mercredi. La police et un vétérinaire n'ont pu que constater les dégâts. Une plainte a été déposée... «Un individu est entré avec effraction dans l'écurie et a épanché ses pulsions sexuelles sur les juments», enrage Magali Offreda, propriétaire du cheval. Elle signale que ces mauvais traitements infligés aux animaux ne datent pas d'aujourd'hui, à Courroux (JU), un village de 3160 âmes. «Quelqu'un avait abusé d'une autre de mes juments en 2013. L'affaire devrait être jugée prochainement.» Selon nos renseignements, le principal suspect est un habitant du village. Interpellé l'année passée, il a fait de la détention préventive avant d'être libéré en attendant son jugement en janvier prochain. Il aurait de nouveau été arrêté mercredi après ces actes abominables. Contactée par «20 minutes», la police cantonale du Jura a refusé de commenter l'affaire pour le moment. Tout comme la procureure en charge du dossier. Au moins trois autres cas similaires sur des chevaux ont eu lieu à Courroux ces dernières années.

Chevaux les plus gentils pris pour cibles

Philippe Eicher fait partie des agriculteurs lésés. Il est très en colère. «Ma jument blanche était devenue rouge à cause du sang. Elle se tordait de douleur. Selon le constat du vétérinaire, l'animal avait l'anus et le vagin déchirés. Ma jument a passé plusieurs jours en clinique. Le zoophile, lui, ne sera jugé que l'année prochaine. J'ai de la peine avec la lenteur de la justice dans ces cas d'atrocités. Elle est plus rapide et a la main plus lourde quand il s'agit de sanctionner des propriétaires.»

Selon une autre éleveuse de chevaux, «l'individu s'attaque toujours aux animaux les plus gentils et jamais à ceux qui sont fougueux».

Bâton et main dans le sexe de l'animal

Le modus operandi du quidam serait toujours le même: il introduit un bâton ou sa main dans les parties génitales de l'animal tout en se touchant en même temps.

«Il y a eu intervention humaine»

Un vétérinaire jurassien affirme s'être déjà occupé de trois chevaux blessés à Courroux. «La nature de ces blessures suspectes et les régions touchées me font croire qu'il y a eu une intervention humaine», a affirmé le spécialiste.

«Il faut rassurer la population»

Le maire de la commune retient difficilement sa colère et sa frustration. «Toutes ces histoires font de la mauvaise publicité à notre village. Je sens une certaine psychose. Nous avons clairement dit que nous voulons des mesures pour rassurer la population», a-t-il déclaré. Sans vouloir préciser la nature des mesures souhaitées.

Ton opinion