Actualisé 10.07.2014 à 13:18

Bande annonce

«Unbroken», d'Angelina Jolie: la première BA

Angelina Jolie est passée pour la troisième fois derrière la caméra, pour s'intéresser à un destin hors du commun. En voici un avant-goût.

de
Catherine Magnin

Pour son troisième film en qualité de réalisatrice (après le documentaire «A place in time» et la fiction «Au Pays du Sang et du Miel»), Angelina Jolie s'est intéressée au fabuleux destin de Louis Zamperini (voir ci-dessous), qui avait fait l'objet d'un livre à succès de Laura Hillenbrand. A en croire sa première bande annonce, «Unbroken» s'annonce comme une success story émaillée d'épreuves. Le rôle principal est tenu par le jeune acteur anglais Jack O'Connell (24 ans), vu notamment dans «300: La naissance d'un empire» et la série télé «Skins».

«Unbroken» («Invincible», en français) doit sortir aux Etats-Unis le jour de Noël et le 21 janvier 2015 en Suisse romande.

Louis Zamperini

Né de parents italiens en 1917 dans l'Etat de New York, Louis Zamperini arrive deux ans plus tard en Californie. Ne parlant que l'italien, il devient la cible de brimades à l'école. Il apprend à se battre très tôt au point de manquer de mal tourner, et son frère le sauve de la délinquance en l'inscrivant dans l'équipe de course de fond de leur école.

Il y excelle au point que ses prouesses sportives lui valent une sélection en équipe olympique pour les Jeux de 1936 à Berlin. Il y finit huitième mais termine le dernier tour en 56 secondes seulement, impressionnant Adolf Hitler qui demande alors à le rencontrer.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Zamperini devient pilote de bombardier et est déployé dans le Pacifique Sud. En mission de reconnaissance, son avion s'échoue dans l'océan. Il survit avec l'un de ses équipiers et passe 47 jours sur un canot de sauvetage en pleine mer, avant d'être capturé par des soldats japonais.

Il est prisonnier pendant plus de deux ans, période durant laquelle il est souvent battu et torturé. A la fin de la guerre, il revient en héros aux Etats-Unis mais souffre de stress post-traumatique.

Pour s'en sortir, il se tourne vers la religion et l'évangéliste Billy Graham, avant de donner lui-même des sermons en prêchant le pardon.

Zamperini a succombé à une pneumonie le 2 juillet 2014. «Son courage sans bornes et son esprit combatif étaient plus présents que jamais pendant ses derniers jours», a commenté sa famille.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!