Opération de l'Otan: Une ado afghane tuée par erreur
Actualisé

Opération de l'OtanUne ado afghane tuée par erreur

Une adolescente afghane a été tuée mercredi par erreur lors d'une opération conjointe des forces afghanes et internationales.

La force de l'Otan «s'excuse auprès du gouvernement afghan, du peuple afghan et, le plus important, auprès de la famille», lit-on dans un communiqué. «Nous faisons le maximum d'efforts lors de nos opérations pour réduire les pertes civiles au minimum. Nous comprenons que toute perte civile nuit à notre cause et à nos efforts pour sécuriser les populations», poursuite l'Isaf.

L'Isaf et l'armée afghane, qui avaient encerclé un lotissement de la province orientale de Nangarhar suspecté abriter un chef taliban, ont abattu un homme «qui les menaçaient d'un pistolet». «Il s'est avéré qu'il était membre de la police nationale afghane», a expliqué l'Isaf dans un communiqué.

Peu après, des soldats ont vu «un individu» sortir en courant du lotissement et l'ont abattu après avoir «cru à tort apercevoir une arme». Il s'agissait en fait d'une adolescente non armée, a admis l'Isaf.

D'autres bavures

Les forces internationales ont été récemment accusé d'avoir commis plusieurs bavures et en ont admis certaines.

Le président afghan Hamid Karzaï, qui entretient des relations de plus en plus tendues avec ses alliés occidentaux, reproche régulièrement à l'Isaf de faire des victimes civiles lors de ses opérations.

Les morts de civils sont un sujet est sensible en Afghanistan, où dix ans de présence militaire alimentent le ressentiment anti-occidental.

Les 132'000 soldats de l'Otan, aux deux-tiers américains, combattent, aux côtés du gouvernement de Kaboul, l'insurrection menée par les talibans depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir par une coalition internationale fin 2001. (afp)

Ton opinion