Actualisé 01.09.2015 à 15:50

Etats-Unis

Une ado encourage son petit ami à se suicider

Dans le Massachusetts, une jeune fille est accusée d'homicide involontaire après avoir encouragé son petit ami à mettre fin à ses jours.

de
dri

Michelle Carter le savait: si quelqu'un découvrait le contenu des messages envoyés à son son petit ami, elle risquait de finir derrière les barreaux. Selon le «Washington Post», après que son compagnon de 18 ans a mis fin à ses jours en utilisant une pompe à gaz, prise de panique, elle écrit à une amie: «Si la police tombe sur les messages que j'ai échangés avec lui, sa famille me haïra et j'irai en prison.»

Consciente des risques, la jeune fille lui avait demandé de supprimer tous les messages avant de se suicider. Malgré toutes ses précautions les enquêteurs sont parvenus à remonter jusqu'à elle.

Son avocat invoque la liberté d'expression

Les faits remontent à une année. La jeune fille, qui avait alors 17 ans comparaissait la semaine dernière devant le Tribunal des mineurs du Massachusetts pour homicide involontaire.

Selon le procureur, Michelle Carter faisait pression sur son petit ami Roy depuis une semaine, au moment où ce dernier a passé à l'acte. Elle l'aurait encouragé à surmonter ses peurs et même effectué des recherches pour trouver des méthodes de suicide indolores.

Son avocat, Me Joseph P. Cataldo, demande cependant l'abandon des charges invoquant la liberté d'expression. Selon lui, Michelle aurait subi un lavage de cerveau à force d'être confrontée aux envies de suicide de son compagnon. «Il a réussi à persuader une jeune fille impressionnée que son plan était une bonne idée», explique Me Catado au «South Coast Today».

«Tu seras heureux au ciel»

Dans un acte d'accusation publié vendredi, le procureur décrit en détail le rôle de Michelle Carter dans le suicide de son petit ami. Il insiste sur le fait, qu'en Juillet 2014, celle-ci aurait envoyé des centaines de messages à Roy lui suggérant qu'il serait mieux mort que vivant.

«Tu seras heureux au ciel. Fini la douleur. C'est normal d'avoir peur, tu t'apprêtes à mourir quand même», lui écrit-elle dans un message.

Les deux jeunes avaient entamé une relation -surtout en ligne- depuis 2012. L'avocat de Michelle précise d'ailleurs qu'ils ne s'étaient vus que quelque fois avant la mort de Roy.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!