France: Une ado refusée à l'école pour des talons trop hauts
Actualisé

FranceUne ado refusée à l'école pour des talons trop hauts

Une adolescente de 14 ans a été renvoyée chez elle par la direction de son école car elle portait des bottines dont les talons étaient trop haut.

Une élève de 14 ans dont les bottines avaient des talons trop hauts pour la direction de l'école a été priée jeudi de rentrer chez elle, à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), pour changer de chaussures, a-t-on appris auprès du père de la jeune fille.

Ines, considérée comme une bonne élève de 3e au collège public Joffre de Rivesaltes, a dû revenir chez elle avec comme annotation dans son carnet de liaison: «Règlement intérieur non respecté, tenue correcte non-respectée pour cause de talons».

Talons de 5 cm de haut

La jeune fille portait des bottines à la mode, en peau retournée, avec des talons en bois de 5 cm de haut, selon le père, et ne comprend pas l'attitude de l'école: «Ces bottines, je les ai déjà mises pour aller en cours. Et là, je ne sais pas pourquoi, on m'a demandé de rentrer chez moi et de changer de chaussures», a-t-elle dit à une correspondante de l'AFP.

Le père, qui avait accompagné sa fille à l'école, s'est révolté et a demandé à «contrôler dans la cour les talons des autres élèves»: «Il y en avait d'autres avec des talons, du coup elles aussi ont été priées de rentrer se changer», a-t-il déclaré.

Le principal, selon lui, lui a affirmé que ces talons étaient «mauvais pour la croissance, que ça leur faisait mal au dos».

Pour le père, le règlement intérieur parle de tenue propre, correcte et décente, mais il n'est pas fait mention de talons. «Qu'on me dise quelle est la hauteur limite, et on s'y conformera», a-t-il ajouté.

Contacté, le principal du collège, Antoine Crouchandeu, se réfère au règlement intérieur qui régit le code de bonne conduite de son établissement. «Il se trouve que, effectivement, (le réglement) ne fait pas mention de talons mais c'est une question d'interprétation: nous avons admis que les chaussures à talons n'étaient pas conformes, et que les jeunes filles qui en portaient pour aller en cours ne seraient pas acceptées», a-t-il dit. (afp)

Ton opinion