21.12.2018 à 16:21

Football

Une affaire d'espionnage en Bundesliga

Un émissaire du Werder Brême a filmé un entraînement à huis clos d'Hoffenheim avec un drone. La police s'est saisie du dossier.

de
Sport-Center
Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

AFP

La Bundesliga, ainsi que le raconte Bild, est secouée par une affaire d'espionnage avec un drone.

Les faits se sont produits mardi. A la veille du match de championnat Brême-Hoffenheim (1-1), le club du Bade-Wurtemberg a tenu une séance d'entraînement à huis clos, histoire de ne pas dévoiler son dispositif tactique et son alignement à son adversaire.

Mais voilà, à 500 mètres de là, une Mercedes Classe E s'immobilise. A l'intérieur, un homme, qui sera identifié comme un dépisteur du Werder, s'agite. Il sort furtivement, manipule un objet et retourne dans l'habitacle.

L'objet, qui s'avère être un drone muni d'une caméra s'envole et survole longuement la pelouse sur laquelle Hoffenheim affûte son système. «On a vu un homme dans la voiture, a témoigné Julian Nagelsmann, l'entraîneur d'Hoffenheim. Et j'ai aperçu le drone survoler notre terrain d'entraînement. Je n'ai rien vu d'autre. Le club, avec nos agents de sécurité, s'est occupé du reste.»

Le coach ne s'est pas spécialement ému de l'acte d'espionnage de la part du Werder. «Tout le monde fait ça, cela fait partie de la préparation.»

Il est davantage courroucé par les conséquences possibles d'un tel acte: «C'est dangereux de faire voler un drone sur nos têtes. Il faut faire attention. Si l'engin passe sur des personnes et s'écrase, on fait quoi?»

L'affaire est désormais dans les mains de la police, qui a ouvert une enquête.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!